Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mercredi 17 Décembre 2014



Sadel et Secours Populaire, partenaires pour une rentrée scolaire solidaire


Rédigé par - Le 18/08/2012 - 09:47 / modifié le 18/08/2012 - 16:12


Dans deux semaines les petits écoliers s’apprêteront à reprendre le chemin de l’école. Parmi ces enfants certains, dont les parents sont en grande précarité, ne pourront pas acquérir les fournitures nécessaires à leur scolarité. La SADEL (Société Angevine d’Édition et de Librairie) et le Secours Populaire d'Angers lancent pour la troisième année consécutive une opération de solidarité à l’attention de ces familles.



Georges Maximos et Mmes Fournier et Rouiller devant l'urne-cartable installée dans le magasin SADEL de la rue de Vaucanson à Angers
Georges Maximos et Mmes Fournier et Rouiller devant l'urne-cartable installée dans le magasin SADEL de la rue de Vaucanson à Angers
Malgré l’allocation de rentrée scolaire que consent chaque année le gouvernement français, cette année elle sera de 356,20 € pour les enfants de 6 à 10 ans, de plus en plus de parents et notamment ceux qui sont en grande précarité ont de la difficulté à acquérir les fournitures nécessaires à une rentrée scolaire dans de bonnes conditions.

« Chaque jour, nous accueillons 60 familles avec chacune au moins trois enfants. Le chiffre est en constante augmentation », expliquent Annie FRANGER et Monique ROUILLER secrétaires départementales du Secours Populaire.

Depuis trois années la Société Angevine d’Édition et de Librairie (SADEL), une société coopérative angevine, acteur de l’économie sociale et solidaire, que connaissent bien les enseignants et les parents d’enfants scolarisés, s’est associée au Secours Populaire afin de venir en aide aux familles dans le besoin, au moment de la rentrée scolaire.

L’opération intitulée « une rentrée solidaire », consiste à fournir l’essentiel des fournitures aux enfants concernés, selon la liste proposée par l’Éducation Nationale, pour une valeur de 25 €. « Pour nous c’est une grande aventure humaine », explique Georges MAXIMOS, directeur du magasin Sadel d’Angers. « La rencontre entre nos équipes et celles du Secours Populaire, nous semblait opportune puisque nous partageons des valeurs humanistes, de solidarité, d'éducation, de laïcité et de citoyenneté. »

Le principe est simple, une urne géante, en forme de cartable est disposée à l’entrée du magasin. Chaque famille qui vient faire ses courses peut acheter en double tout ou partie des fournitures et les glisser dans l’urne. Cette opération qui avait permis d’offrir un « Kit rentrée scolaire » à 300 enfants l’an dernier sur l’ensemble du Maine et Loire, sera étendue à 500 cette année, l’antenne de Cholet, entrant désormais dans le processus. Les enfants du CP à la troisième sont concernés par cette opération.

« Nous n’obligeons pas les parents à tout à acheter en double et l’urne ne permettra pas de constituer les 500 kits. Il s’agit surtout de sensibiliser les parents, la Sadel et le Secours Populaire ajouteront le complément », poursuit Georges MAXIMOS, lequel tente aussi de d'interpeller ses fournisseurs pour que l’opération prenne plus d’envergure et permettent notamment de fournir des accessoires tels que le cartable, souvent couteux pour les parents.


Tous les demandeurs ne pourront pas obtenir satisfaction

Côté Secours Populaire, les familles doivent préalablement s’inscrire et s’acquitter de la modique somme de 5€ pour pouvoir participer à l’opération. « Il ne s’agit pas de faire dans l’assistanat systématique, les parents doivent être motivés et s’investir dans cette action. Cette petite somme constitue leur premier investissement », ajoutent les représentantes du Secours Populaire.

Les kits de fournitures seront attribués aux 500 premiers bénéficiaires, les organisateurs de cette action étant conscients qu’ils ne pourront satisfaire tous les demandeurs.

La Sadel travaille avec ses fournisseurs afin de pouvoir récupérer des fournitures retirées de la vente et aller au-delà de cette opération. « Chaque année des cahiers sont mis à la benne parce qu’ils sont simplement écornés. C’est intolérable », appuie le Directeur de la Sadel.

Parallèlement à cette opération, le Secours Populaire va également venir en aide aux familles sur le plan sportif, en participant aux frais d’adhésion dans un club et l’achat d’équipement. « La rentrée c’est l’école, mais c’est aussi la pratique d’un sport. Ça fait partie des choses auxquelles on tient », concluent les représentantes du Secours Populaire.

L’opération « une rentrée scolaire solidaire », est en place uniquement dans le magasin d’Angers, les deux autres magasins gérés par la coopérative, à Nantes et Rennes ne sont pas concernés cette année, mais pourraient l’être dans les prochaines années.

Contact Secours Populaire 49 : contact@spf49.org




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag



















Instagram


cookieassistant.com