Salon Angevin du Multimédia: Résolument High-Tech!


Rédigé par François BREAU - Angers, le 28/03/2010 - 19:31 / modifié le 30/03/2010 - 08:07


Organisée par un groupe d'étudiants de L'ESEO (École Supérieure d'Électronique de l'Ouest), la 5ème édition du SAM (Salon Angevin du Multimédia) a ouvert ses portes ce week-end au grand public, à Angers. Le but était de faire découvrir les avancées technologiques des domaines multimédias, aux novices comme aux amateurs de High-Tech. Environ 1500 visiteurs on pu découvrir des stands de robotique, de jeux vidéo, des concepts démonstratifs de professionnels, et des conférences permanentes. Ce salon ne remplace pas les traditionnelles portes ouvertes qui ont lieu en Janvier et Mars..



Salon Angevin du Multimédia: Résolument High-Tech!
la rédaction vous conseille
Dans le hall principal le visiteur est attiré par un simulateur de conduite dont la vidéo est partagée par 6 écrans vidéo (concept AMD), un animateur démontrant le processus de la réalité augmentée, ou bien une table basse vidéo, tactile et interactive du bout de doigts (Microsoft Surface).... le ton est donné, nous sommes dans un espace ludique ou l'on ne s'ennuie pas. A l'étage, l'association « Ubuntu.fr », représentée par sa secrétaire et par Pierre Pavart, bénévole, valorise le système d'exploitation Linux:// avec enthousiasme.

Salon Angevin du Multimédia: Résolument High-Tech!
Un autre groupe d'une trentaine d'étudiants a pour vocation de réaliser un robot sur une période d'un an, l'enjeu est de remporter un concours internationnal reconductible. Il s'agit ici d'une machine autonome capable de ramasser des cylindres et des sphere sur une table de 5 à 6 m2, la démonstration est spectaculaire. Un élève explique que la mise au point de la machine est une course contre la montre, et que certaines pièces sont récupèrées sur la machine de l'an passé.

Salon Angevin du Multimédia: Résolument High-Tech!
Le SAM et l'ESEO vus par Florian Riviere, président du salon.

FB. Est-ce que le salon est le reflet intégral de la formation de l'ESEO?
FR. Non. Le salon est porté sur le multimédia et le ludique. A l'ESEO on travaille sur des projets concrets de conception de cartes électroniques et des logiciels. Ces choses-là ne sont pas représentées au salon, on expose plutôt dans ce salon des produits finis.

FB. L'ESEO souffre t-elle d'une crise de recrutement comme c'est le cas dans certaines école techniques?
FR. Nous n'avons aucun problème, nous avons même augmenté largement les effectifs cette année, la demande ne faiblit pas. De plus dans deux ans nous déménagerons dans nos nouveaux locaux, notre capacité d'accueil n'en sera que mieux adaptée. Pour vous donner une idée, actuellement nous sommes a entre 150 et 180 diplômés, et le nouveau bâtiment, plus moderne et mieux adapté, est conçu pour accueillir 200 a 250 diplômés. Les premiers locaux de l'école ont environ 50 ans et commencent a être vétustes.

FB. Dans l'état actuel de la crise, quelles sont les chances de trouver du travail pour les jeunes diplômés?
FR. On ne peut pas dire qu'on ne subit pas du tout la crise, mas en 2009 l'ESEO a été classée première école post-bac au niveau du placement des élèves. En deux mois après l'obtention du diplôme, 80% des élèves sont placés, en 6 mois tout le monde est placé, et 90% en CDI !

FB. Qu'avez vous envie de dire a un jeune qui hésite a entrer a l'ESEO?
FR. .... Que c'est vraiment une bonne école, une école généraliste dans laquelle on se spécialise vraiment en dernière année. Quand je dis généraliste, c'est dire qu'on y apprend l'électronique et l'informatique, le traitement du signal, le biomédical, l'énergie et l'environnement. C'est une formation très complète qui génère des ingénieurs aux compétences très larges.




François BREAU
François BREAU
Contributeur Angers Mag - spécialisé dans le domaine scientifique et le milieu naturel. Cinéaste,... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag