Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Lundi 22 Décembre 2014







Salon du Végétal : la tendance est au vert


Rédigé par - Le 21/02/2012 - 22:24 / modifié le 21/02/2012 - 22:57


En cette période d’incertitude le vert est tendance et constitue même une valeur refuge eu égard du bienfait qu’il procure. Le salon du végétal qui ouvrait ses portes ce 21 février, au parc des expositions d’Angers, démontre le dynamisme d’une filière bien enracinée en Anjou. Pendant trois jours plus de 600 exposants, dont 30% d’étrangers, vont faire découvrir les tonalités du marché à plus de 16 000 visiteurs professionnels.



Un concours de bouquets organisé dans le cadre du salon du végétal
Un concours de bouquets organisé dans le cadre du salon du végétal
Sans arbres l’homme n’existerait pas sur cette planète. Outre le fait que les végétaux apportent, par photosynthèse, l’oxygène dont nous avons besoin, arbres et fleurs contribuent à notre bien-être et sont même facteurs de lien social. Malgré la morosité ambiante et un contexte économique de plus en plus exigeant, le salon du végétal qui ouvre ses portes pour sa 27e édition était attendu des exposants comme des visiteurs professionnels, lesquels viennent prendre la température du marché des plantes, des arbres et des fleurs.

« Toutes les études le montrent, les visiteurs fréquentent un salon pour découvrir les nouveautés et les tendances », déclare Serge TSVÉTOUKHINE, le Commissaire général du salon du végétal d’Angers. « Le salon répond à cette attente en termes d’innovation végétale, d’inspiration, de tendances des fleurs et compositions florales, mais aussi à travers des pôles dédiés où toute la créativité des entreprises peut s’exprimer ».

Salon international où s’installent une dizaine de nationalités venues principalement d’Europe, mais aussi d’Australie, de Nouvelle-Zélande ou encore du Kenya, le salon des végétaux est le lieu privilégié des horticulteurs, pépiniéristes, paysagistes, techniciens d’espaces verts, fleuristes et responsable de jardinerie.

Un salon à la pointe de l’innovation

Les oliviers et autres plantes exotiques sur les stands étrangers
Les oliviers et autres plantes exotiques sur les stands étrangers
Pendant trois jours, plus de 16 000 professionnels vont débarquer en Anjou, au cœur du premier bassin horticole français pour découvrir les nouveautés en matière de plants, de fleurs, décoration, prendre connaissance des tendances à venir, mais aussi rencontrer des fournisseurs habituels ou en rencontrer des nouveaux.

On vient au salon du végétal comme celui du textile pour découvrir quelles seront les plantes où les fleurs à la mode, celle qui tiendra la vedette dans les rayons des jardineries, sur les étals de fleuristes ou encore sur les tables de fête. Ici ce n’est pas qualité d’un tissu que l’on vante, que l’on admire ou que l’on sent, mais bien la tenue d’une fleur, sa couleur et ses possibilités en matière de composition, la qualité d’un arbre ou d’un gazon.

Outre le concours « Innovert » qui récompense les nouveautés et les innovations sur le plan variétal ou commercial, le salon 2012 compte un nouvel espace, celui des prospectives végétales. Les visiteurs pourront y découvrir les essayistes qui feront le végétal de demain, la fleur que le fleuriste aimera vendre et le client acheter. Comme pour les automobiles, les meubles ou les vêtements, des bureaux spécialisés scrutent les habitudes de consommation, les couleurs à la mode et influencent le marché en conséquence.

Des acteurs locaux à la recherche de nouveaux marchés

Flower, la tendance du moment dans les magasins OYA Fleurs
Flower, la tendance du moment dans les magasins OYA Fleurs
Ce n’est pas un hasard si ce salon professionnel est installé à Angers, outre le fait que le Val de Loire et particulièrement l’Anjou, soit une terre de choix pour l’horticulture, de nombreuses entreprises ont leur siège ou des plateformes de distribution à Angers.

C’est le cas de Flora Nova, un acteur majeur de la fleuristerie qui réunit trois réseaux de distribution de fleurs, en libre-service, en compositions florales et décoration tendance : les enseignes en franchises « OYA Fleurs » et « le Jardin des Fleurs » ainsi que le groupement des fleuristes indépendants « Artisans-fleurs.com ». Si le siège est installé à Bordeaux, la plateforme d’achat et de distribution est installée à Angers-Beaucouzé, la ville qui a vu naitre OYA Fleurs il y a 15 ans et qui compte tois magasins aujourd'hui.

Avec 96 magasins franchisés (72 Jardins des Fleurs et 24 Oya Fleurs), et 50 fleuristes indépendants, le groupe Flora Nova, principalement implanté dans le Grand Ouest, propose désormais une véritable stratégie d’enseigne qui profite à l’ensemble des boutiques.

« Ça nous permet d’être plus fort en termes de négociation et de partager une stratégie de marketing », déclarent les représentantes du groupe Flora Nova. Le groupe assiste les franchisés dans leur implantation afin de diversifier l’offre en fonction des zones de chalandise, sans se faire de concurrence directe.

A l’instar du prêt-à-porter, les collections florales se négocient sur le marché hollandais, lequel distribue ensuite les fleurs que l’on retrouvera en bouquets ou en compositions stylisées, intégrant végétaux et contenant, dans les boutiques du groupe, à l’exemple de l’Angevin Oya Fleurs pour qui la notion de tendance n’est pas un vain mot.

pour en savoir plus : www.oya-fleurs.com - www.jardindesfleurs.fr - www.artisans-fleurs.com



Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com