Salon du service à la personne, une première réussie


Rédigé par yannick Sourisseau - Angers, le 03/03/2009 - 07:59 / modifié le 24/02/2010 - 15:41


Alors que la France entre en récession, il existe au moins un secteur de l’activité économique qui ne connaît pas la crise. Les services à domicile sont en pleine expansion, pour preuve le succès rencontré par le premier salon sur ce thème, organisé le samedi 28 Février dans les halls et salles de conférences du Centre de Congrès d’Angers.



Marc Cabane, Préfet du Maine et Loire et les autorités locales, discutant avec les participants au 1er SAP
Marc Cabane, Préfet du Maine et Loire et les autorités locales, discutant avec les participants au 1er SAP
la rédaction vous conseille
Avec 1,8 million de salariés en France et une croissance de 5,5% par an depuis 1990, le secteur des services à la personne constitue aujourd’hui le premier secteur de l’économie française. Les services à la personne regroupent les activités contribuant au bien être des personnes sur leur lieu de vie, les services à la famille, les services de la vie quotidienne, et les services aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées. Ces activités ont été définies par le Ministère de l’Emploi, de la cohésion sociale et du logement dans le cadre du plan de développement des services à la personne.

Depuis plus de 10 ans qu’ils existent, les métiers de l’intervention à domicile se sont largement professionnalisés et permettent de faire face à de nouvelles conditions d’intervention (publics fragilisés, niveau d’exigence, complexification des champs de l’intervention…) et même en Anjou, ces métiers connaissent une croissance exponentielle qui intéresse le public, employeur, demandeur d’emploi, mais aussi les prestataires, de plus en plus nombreux à intervenir sur la région angevine.

« Ce premier grand rendez-vous des particuliers et des professionnels vise à présenter un panel de l’offre auprès du grand public mais aussi à valoriser ce secteur. » disait à l’ouverture Gérard PESNEAU, le Directeur départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, organisateur avec l’association Anjou Domicile, plate forme départementale, ce premier S.A.P. (Salon de l’Aide à la Personne).

Cette initiative était soutenue par l’Agence Nationale des Services à la Personne et son représentant, Patrick ENGELBACH, s’est montré satisfait du succès rencontré par cette première édition angevine. « Je suis venu constater le résultat concret d’un travail opiniâtre » dira-t-il à l’attention des organisateurs. « Notre objectif est d’augmenter en qualité et en quantité les services. Nous sommes aux cotés des services locaux, surtout lorsque l’activité devient visible, comme c’est le cas en Maine et Loire ».

Même appréciation du coté de la Préfecture « J’avais une vision très restreinte de ce genre de salon. J’ai été agréablement surpris et j’y ai même trouvé un intérêt personnel. Mes interlocuteurs trouvant sans doute que je ne répondais pas assez vite à leurs mails, m’ont proposé une assistance informatique à domicile » dira Marc CABANE, Préfet du Maine et Loire.

Les visiteurs, venus très nombreux, malgré le soleil printanier qui brillait sur l’Anjou, semblaient également convaincus de l’utilité de ce salon, comme Patrick qui vient de créer « Seradom49 », une nouvelle entreprise d’aide à la personne. « Je viens ici pour me faire connaître et chercher des informations. L’année prochaine je serai peut-être sur un stand ».

Toute la journée, le Centre de Congrès n’a pas désempli, démontrant, comme si cela était encore nécessaire, que le service à la personne est un secteur dynamique. Avec une cinquantaine de stands occupés par les associations, entreprises, fédérations, créateurs d’entreprises, collectivités locales, centres de formation et d’orientation, mais aussi des conférences et rencontres utiles, le S.A.P., a réussi sa première édition et promet une seconde, aussi intéressante, l’an prochain.


LES TAGS : économie

















Angers Mag