Scooters débridés : la Police veille au grain


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 03/10/2010 - 10:20 / modifié le 04/10/2010 - 13:31


Surprise jeudi dernier à Angers pour les propriétaires de scooters et autre cyclomoteurs qui circulaient sur l’avenue Pasteur, des policiers équipés d’un « curvomètre », les attendaient afin de tester la vitesse réelle de leur engin. Plusieurs scooters ont terminé leur course à la fourrière.



Un scooter installé sur le curvomètre pendant un contrôle
Un scooter installé sur le curvomètre pendant un contrôle
la rédaction vous conseille
On ne le répétera jamais assez, lancés à plein vitesse en ville, au milieu des autos, cyclistes et piétons, les scooters débridés dont la vitesse atteint parfois 90 km/h sont de véritables bombes pouvant causer des dégâts irrémédiables à leur conducteur comme à ceux qu’ils croisent.

« Depuis le début de l’année sur les 43 tués sur les routes du département, 12 étaient des conducteurs de deux roues motorisés et tous avaient moins de 30 ans. Les scooters sont des engins peu adaptés pour des grandes vitesses, ce qui augmente les risques d’accident et les conséquences », déclare Christophe CIREFICE, Directeur de Cabinet du Préfet de Maine et Loire.

Refusant ce constat, les services de l’Etat continuent de mener de front des actions de sensibilisation et des contrôle des comportements à risque, notamment chez les jeunes conducteurs, très représentés dans l’accidentologie du département de Maine et Loire. C’est dans ce cadre qu’une opération a été conduite, ce jeudi 30 Septembre, avenue Pasteur à Angers, aux environs de 8h.

« C’est un créneau horaire de fort passage de scooters et cyclomoteurs », commente le Brigadier Major LE FALHER, responsable du dispositif mais aussi formateur motocycliste à Angers. « Le curvomètre nous permet de tester la vitesse maximum des deux roues et vérifier s’ils n’ont pas été modifiés ». Le curvomètre prêté aux agents de police par la DDT (Direction Départementale des Territoires) est une sorte de home-trainer, comme pour l’entrainement des cyclistes, lequel est relié à un appareil permettant de connaître instantanément la vitesse de l’engin lorsque la poignée d’accélération est tournée au maximum.

« La vitesse des ces engins de 50 cm3 est règlementairement bridée pour ne pas dépasser les 45 Km/h, mais comme ça ne va pas assez vite pour eux, la plupart font modifier le moteur. C’est ce que nous recherchons, dans un esprit de prévention des risques », poursuit le brigadier major. Pendant l’intervention plusieurs engins seront vérifiés, les uns récoltant au passage un procès verbal pour défaut d'entretien et d’autres pour modification effective. L’un d’eux, qui transportait un bébé sur ses genoux roulait sur un scooter dont la vitesse maxi pouvait atteindre 87 km. Pour ce dernier le scooter a été immédiatement saisi et mis à la fourrière.

« Pour ce genre de contrôle la plupart des PV sont classés sans suite ( NDLR : le curvomètre n'est pas encore homologué ), mais pour récupérer son engin le propriétaire devra le faire remettre aux normes et présenter une facture d’un réparateur agréé », commente l’officier de police. Une bonne leçon sans doute pour des jeunes qui n’ont pas toujours les moyens d’entretenir leur « deux roues ».

Si la sanction, en dehors de la saisie de l’engin, est faible, elle est beaucoup plus sévère à l’encontre des concessionnaires qui débrident les moteurs. Selon l'article L 317-5 du code de la route le débridage ou la vente d'un cyclo modifié entraine un amende de 30 000 € et un emprisonnement de deux ans.

Pour le portail de la moto et du scooter faciles : « www.motoservices.com », « Il ne s’agit pas de brimer la folle jeunesse, mais bien d’adapter la vitesse maximale d'un « scoot » ou d'une « mob » tant aux performances de son moteur qu'a ses capacités de freinage. Les 50 cm3 ne sont pas conçus pour rouler à des vitesses disproportionnées. »




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com