Séance critique : "Baden Baden" de Rachel Lang


Rédigé par Florence VASCA - Angers, le Samedi 14 Mai 2016 à 08:00


Dans Séance critique, deux fois par mois, Florence Vasca nous fait partager son regard sur un film à l'affiche. C'est "Baden Baden" qui a retenu ce jour l'attention de notre chroniqueuse. Un film à forte connotation angevine, puisque sa réalisatrice Rachel Lang l'a développé dans le cadre des Ateliers d'Angers, en 2011, puis présenté en compétition lors du dernier festival Premiers Plans.



Salomé Richard et Claude Gensac dans "Baden Baden", de Rachel Lang. Copyright cheval deux trois / tarantula / jour2fête
Salomé Richard et Claude Gensac dans "Baden Baden", de Rachel Lang. Copyright cheval deux trois / tarantula / jour2fête
la rédaction vous conseille
Après l'échec cuisant d'un tournage à Bruxelles comme chauffeur de star, Ana, femme-enfant de 26 ans retourne à Strasbourg au volant de son bolide. Elle y retrouve son meilleur ami, son ex ainsi que sa grand-mère chez qui elle s'installe. Profitant de l'hospitalisation de cette dernière, elle entreprend de faire des travaux dans la salle de bains en toute improvisation.

Film franco-belge présenté au dernier festival Premiers Plans, «Baden-Baden» brosse le portrait d'une jeune femme en roue libre croquant la vie et peu préoccupée par son avenir. L'intensité de la scène d'ouverture en plan-séquence où Ana (Salomé Richard) se fait humilier par le régisseur rend le spectateur instantanément en empathie avec son personnage. On accompagne Ana, corps androgyne et allure de garçon manqué, dans ses errances sur l'autoroute, dans la ville de Strasbourg ou au gré des retrouvailles avec ses proches.

La réalisatrice filme avec justesse la complicité d'Ana et sa grand-mère par petites touches et sens du détail. Les scènes intimistes tantôt avec son meilleur ami tantôt avec son ex (beau ténébreux toxique) sont tout en spontanéité.
La comédienne Salomé Richard, de tous les plans, est à la fois solaire et attachante en petit animal obstiné et rebelle. 
Loin de tous stéréotypes, Rachel Lang nous livre le tableau d'une jeunesse pleine d'incertitudes qui peine à entrer dans le monde adulte. En s'attelant aux travaux d'une salle de bains, l’héroïne se crée en quelque sorte un projet de vie. Oscillant entre légèreté et gravité, Baden-Baden aborde des thèmes existentiels comme la précarité des jeunes, la difficulté de trouver sa place dans la société... tout en distillant du burlesque, notamment dans les séquences avec l'intérimaire du magasin de bricolage embarqué dans l'aventure de la « baignoire ».

La cinéaste filme, au cœur de l'été, une ville de Strasbourg moderne, mettant en valeur les espaces citadins. Le soin apporté à la couleur donne à des images banales du quotidien comme des aliments des allures de tableau. La comédienne Salomé Richard, de tous les plans, est à la fois solaire et attachante en petit animal obstiné et rebelle. Le duo intergénérationnel qu'elle forme avec Claude Gensac dans le rôle d'une grand-mère bienveillante est très réussi.

Malgré un scénario un peu mince, Rachel Lang n'en délivre pas moins un film sensible, émaillé d'instantanés de vie, grâce à une galerie de personnages tous consistants qui insufflent de la fraîcheur et une belle énergie.

Le film Baden Baden a été développé par Rachel Lang, sous le nom "Workshop en carrelage", aux Ateliers d'Angers, en 2011. C'est également la réalisatrice qui a signé le film annonce de la 25e édition du festival Premiers Plans, en 2013. Voir également 
 

Encore à l'affiche au cinéma Les 400 Coups.












Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com