Séance critique : "La loi de la jungle" de Antonin Peretjatko


Rédigé par Florence VASCA - Angers, le Samedi 25 Juin 2016 à 10:00


Dans Séance critique, deux fois par mois, Florence Vasca nous fait partager son regard sur un film à l'affiche. Un regard plein de bienveillance aujourd'hui sur une comédie complètement déjantée, "La loi de la jungle" de Antonin Peretjatko, avec Vincent Macaigne et Vimala Pons.



Vincent Macaigne et Vimala Pons, duo tonitruant, perdu en pleine Guyane.
Vincent Macaigne et Vimala Pons, duo tonitruant, perdu en pleine Guyane.
la rédaction vous conseille
Enchaînant les stages depuis plus de dix ans, Marc Chataigne est missionné en Guyane par le ministère de la Norme dans le but de valider le projet « Guyaneige », une piste de ski couverte. Une pétillante stagiaire surnommée Tarzan l'accompagne comme chauffeur.

Très vite, le binôme se perd au milieu de la forêt amazonienne où il va vivre les mésaventures les plus folles. Après le road-movie hexagonal de « La fille du 14 Juillet », Antonin Peretjatko s'attaque au film d'aventure exotique. Dès la première scène où est révélé le fameux projet, le spectateur comprend qu'il embarque pour un voyage au pays de l'absurde.

Les péripéties s'enchaînent à un train d'enfer. Le comique de situation comme les décors naturels peuvent faire penser à « La chèvre » ou à « L'homme de Rio ». Mais rapidement, le film prend la forme d'un véritable patchwork  d'images évoquant aussi bien Tintin que les Marx Brothers ou encore le western spaghetti. L'huissier de justice dans le rôle du méchant de service semble sorti tout droit d'une BD comme une pléthore de personnages hauts en couleurs.

La Guyane était naguère appelée « l'enfer vert ». L'immersion de Chataigne, totalement décalé dans cette nature inhospitalière, fait  le sel de l'intrigue. Le voir combattre tout un bataillon d'insectes et de serpents en tout genre sans se départir de son code de la Norme, ni de sa cravate est jubilatoire.
"Même si la forme peut sembler chaotique parfois, le propos du cinéaste est en revanche clair et militant : dénoncer le gaspillage de l'argent public, l'application délirante des normes européennes, l'exploitation des stagiaires... une autre jungle en somme."


Les gags visuels sont si nombreux que les quelques respirations poétiques sont les bienvenues. Sans jamais tomber dans la vulgarité, Antonin Peretjatko réussit une scène d'érotisme comique qui fera date. Même si la forme peut sembler chaotique parfois, le propos du cinéaste est en revanche clair et militant : dénoncer le gaspillage de l'argent public, l'application délirante des normes européennes, l'exploitation des stagiaires... une autre jungle en somme.

Reconstituant le duo d'acteurs de son premier long métrage, le réalisateur met en scène un Vincent Macaigne irrésistible en fonctionnaire en devenir aussi maladroit qu'attendrissant. Vimala Pons (valeur montante) illumine le film par sa grâce naturelle et son joli tempérament. Enfin, Jean-Luc Bideau, Pascal Légitimus et Mathieu Amalric viennent compléter un casting impeccable.

« La loi de la jungle », comédie déjantée et non formatée est un spectacle réjouissant à condition de ne pas être hermétique au burlesque et à  la loufoquerie.

Au 400 Coups, ce samedi à 15h30, 17h30 et 21h50, dimanche à 17h30 et jusqu'à mardi. 

www.les400coups.org















Angers Mag












Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56







cookieassistant.com