Séance critique : "Monsieur & Madame Adelman", de Nicolas Bedos


Rédigé par Florence VASCA - Angers, le Samedi 18 Mars 2017 à 07:45


Dans Séance critique, deux fois par mois, Florence Vasca nous fait partager son regard sur un film à l'affiche. C'est le premier film de Nicolas Bedos, "Monsieur & Madame Adelman", qui a retenu cette fois-ci son attention.



Doria Tillier et Nicolas Bedos. Copyright Les Films Du Kiosque - Christophe Brachet
Doria Tillier et Nicolas Bedos. Copyright Les Films Du Kiosque - Christophe Brachet
la rédaction vous conseille
Sarah enterre en grande pompe son mari, le célèbre écrivain Victor Adelman. Le soir même, elle reçoit la visite d'un journaliste désireux d'écrire sur son mari. Celle qui fut sa muse durant plus de quarante ans se confesse alors dans le récit sans concession de leur vie de couple tumultueuse et passionnée.

Chroniqueur de presse, dramaturge et scénariste, l'éclectique Nicolas Bedos rêvait depuis longtemps de passer à la réalisation. Loin de proposer une chronique intimiste dans la forme, il se jette à corps perdu dans une sociologie du couple, ample et lyrique, sans se départir de son impertinence. L'histoire nous est contée sous forme de chapitres aux titres évocateurs, dans un long flashback ponctué par les différentes modes et présidences des années 70 à nos jours.

Le film est une véritable compilation d'oeuvres littéraires et cinématographiques, bourrée de références. Dans son rapport à la psychanalyse et la judaïté, le réalisateur lorgne du côté de Woody Allen et n'hésite pas à emprunter une scène culte de Rabbi Jacob. En fin observateur de la société, il fait feu de tout bois en abordant avec un même sens du rythme l'ambition littéraire, l'embourgeoisement ou l'usure du couple. Il dézingue la famille en brossant un portrait décapant des parents, poussant le politiquement incorrect dans celui d'un fils affligeant de bêtise.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une auto-ficiton, l'enfant de Neuilly se joue de lui-même en brocardant les « bobos de gauche » et leurs contradictions. Le ton est donné dès la scène d'ouverture, où l'incontournable Jack Lang prononce l'oraison funèbre du héros.
En incarnant Victor Adelman, immature, égocentrique et névrosé, Nicolas Bedos ne s'épargne pas. Face à une représentation peu reluisante des hommes (un père réactionnaire et un fils dégénéré), seules les femmes semblent trouver grâce à ses yeux. Il n'a pas son pareil pour aborder les scènes en conjuguant habilement cruauté et humour dans des répliques d'une efficacité redoutable. Parmi d'autres, les premiers ébats amoureux du couple comme la visite de Victor à son psy à l'hôpital sont des scènes drôlissimes.

Entourés de comédiens chevronnés, (Denis Podalydès et Pierre Arditi au sommet de leur art), Doria Tillier crève l'écran grâce à un sourire ravageur et un naturel désarmant. Coécrite avec sa muse de fiction, Nicolas Bedos signe la chronique d'un couple avec un regard tendre et cruel. Monsieur et Madame Adelman est une comédie dramatique mordante et ambitieuse à la gloire des femmes.

Le site internet des 400 Coups.  









Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag












Angers Mag : #Angers Le jour d'après : Ivresse et Flacon #SCOOL @AngersSCO @IncroyableSCO @MagicSCOP https://t.co/OODXYvTUsm https://t.co/mmTsOnUfnS
Samedi 29 Avril - 18:18
Angers Mag : Séance critique : "Cessez le feu" d'Emmanuel Courcol: Dans Séance critique, deux fois... https://t.co/RxM41yi3SR https://t.co/ry31AOuMiP
Samedi 29 Avril - 11:53
Angers Mag : #Angers #MaineetLoire Macron-Le Pen, le débat télé de leurs représentants angevins... https://t.co/rsQUc2pfcu https://t.co/QZZ17cFfCf
Samedi 29 Avril - 08:33
Angers Mag : Kyudo, l’arc martial #Angers #kyudo https://t.co/jAw7bE8FxE https://t.co/zPBB64UL3G
Samedi 29 Avril - 08:03