Sécurité Intérieure : la Gendarmerie sort les chevaux


Rédigé par - Angers, le 09/10/2011 - 16:12 / modifié le 09/10/2011 - 16:32


Pour la troisième année consécutive, la préfecture d’Angers organisait ce samedi à Angers, la journée de la Sécurité Intérieure. Cette nouvelle rencontre, organisée dans la galerie marchande de Espace Anjou, avait pour objectif de faire mieux connaître les missions des gendarmes, policiers, pompiers, personnels de la Sécurité Civile et de la Préfecture.



La Renault Megane RS de la Gendarmerie excite la curiosité des promeneurs
La Renault Megane RS de la Gendarmerie excite la curiosité des promeneurs
la rédaction vous conseille
Installée devant l’entrée principale du centre commercial Espace Anjou, la Renault Mégane RS de la Brigade d’Intervention Rapide (BIR) de la Gendarmerie a retenu l’attention des passants. Au premier rang, les plus jeunes très intéressés par les performances de ce petit bolide dont l’objectif n’est pas de faire la course avec les contrevenants, mais bien de les intercepter sans risque pour les autres automobilistes comme l’expliquent le Major LIGER et le Gendarme DEQUIVRE, les deux pilotes de l’engin.

« Nous intervenons dans les cas de très grande vitesse après un contrôle radar avec un appareil embarqué dans le véhicule. Le plus difficile c’est de le faire sans risquer notre vie, mais aussi et surtout celle des autres usagers ». Cette voiture, taillée pour compétition avec 270 chevaux sous le capot, laisse peu de chance aux automobilistes un peu trop pressés, à moins d’avoir un véhicule très puissant. « Très peu passent entre les mailles du filet. L’autre fois une Porsche qui roulait à 211 km/h a réussi à nous échapper, en se faufilant entre les camions. Il a accéléré, nous aurions pu éventuellement l’intercepter, mais le risque était grand », poursuivent les deux gendarmes formés spécialement à la conduite sportive et retenus en fonction de leurs aptitudes physiques et leur sang froid.

Ce véhicule intervient principalement sur les autoroutes et les voies rapides, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. « Nous parfois là où l’on nous attend pas et à des horaires atypiques », précisent les gendarmes qui interceptent parfois des employés un peu trop pressés au moment de l’embauche le matin à ... 6h.

Autre point d’intérêt les « jumelles radar » installées dans la galerie, sur le stand de la Gendarmerie. « Tout le monde regarde dedans, mais ce ne sont que de simples jumelles dont la vitesse ne s’affiche que lorsque nous suivons un véhicule », précise le Capitaine LINGET de l’escadron de Sécurité Routière d’Angers. « Nous pouvons relever la vitesse jusqu'à 600 m quand la visibilité est bonne ». Les visiteurs se bousculaient sur le stand pour poser des questions sur leurs points perdus, comment les récupérer ou encore comment contester un PV, mais aussi pour s’informer sur les métiers de la gendarmerie.

Lutter contre l’insécurité routière

Mais la Sécurité Intérieure ce n’est pas seulement la répression et les secours c’est aussi l’information et la prévention, dispensées par la Police et la Gendarmerie, mais également par des employés, actifs et retraités de la Direction des Territoires, par l’intermédiaire de la « Fondation de la Route ».

« Quand j’étais en activité je buvais beaucoup », précise Yves ANGER, ancien agent routier à la DDE de Maine et Loire. « J’ai pris conscience du danger, grâce à l’aide de ma famille et de mes amis. Aujourd’hui j'ai compris et je peux d’autant mieux en parler à ceux qui conduisent ». Repenti, il participe activement à l’action de prévention initiée par la MGET (Mutuelle Générale de l’Équipement et des Territoires ». Et qui peut mieux parler de la route que celui qui l’entretient.

C’est en 2005 qu’est née l’association Fondation de la Route dont l’objectif est d’informer les conducteurs. Aujourd’hui les agents du ministère, dont Yves ANGER et ses collègues angevins, participent aux 1500 actions de prévention, luttant ainsi contre l’insécurité routière, considérée par la mutuelle comme un problème majeur d’insécurité routière. « C’est une véritable prise de conscience des agents de l’Équipement. Nous sommes présents pour sensibiliser le grand public, mais aussi les entreprises, les scolaires. C’est une véritable action citoyenne », commente Michel BRILLOT, également agent de l’Équipement à la retraite.

Cette journée de la sécurité intérieure, installée dans un lieu de fort passage aura connu un grand succès. Seule ombre au tableau, les pompiers actuellement en mouvement de protestation qui ont décliné l’invitation, au grand dam du Préfet de Maine et Loire




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00


cookieassistant.com