Sécurité routière : quand la pédagogie se substitue à l’amende


Rédigé par - Angers, le 22/10/2014 - 15:29 / modifié le 22/10/2014 - 15:30


Les gendarmes ne sont pas sur le bord de la route pour s’en prendre au porte-monnaie des automobilistes. Ils savent aussi faire de la pédagogie. Cette année, ils l’ont démontré plusieurs fois en Maine et Loire lors d’opérations réalisées conjointement avec l’observatoire départemental de la Sécurité Routière. Les automobilistes concernés ont apprécié la démarche.



Lionel Chauveau lors de son intervention auprès de deux automobilistes verbalisés
Lionel Chauveau lors de son intervention auprès de deux automobilistes verbalisés
la rédaction vous conseille
Installés en plusieurs endroits de la région de Brissac-Quincé, les gendarmes du peloton motorisés d’Angers veillent au grain. Le « radar-jumelles » leur permet de contrôler à distance la vitesse des voitures, mais aussi d’apercevoir les automobilistes qui utilisent leur téléphone au volant. Et à ce petit jeu, plusieurs se sont fait prendre.

Mais surprise lors de l’interception, le gendarme leur propose d’annuler la contravention s’ils acceptent de prendre le temps de participer à des ateliers de sensibilisation à la sécurité sur la route.

Banco pour Olivier, un transporteur routier qui conduisait tout en téléphonant. « Le plus souvent je suis appelé par des clients ou mon employeur, lequel ne manquera pas de me le faire remarquer si j’ai un PV ». Pour le coup le conducteur, s’il accepte de passer par la case atelier pédagogique, verra l’amende de 90 € et les trois points de retrait prévus en pareille circonstance, tout simplement annulés.

Cette initiative menée en accord avec le Procureur de la République d’Angers, séduit les conducteurs, « même si cela nous fait perdre du temps », ajoute Olivier, qui n’a pas vraiment le choix s’il veut éviter un reproche de son patron et une possible « mise à pied ».

« Nous savons que nous faisons quelque chose de mal », répond à son tour Dylan, 20 ans, arrêté lui aussi pour usage du téléphone au volant. « Je viens de voir une vidéo avec des images-chocs sur les accidents provoqués par des conducteurs qui utilisent leur téléphone. Ça fait prendre conscience des risques. Je pense que je vais réfléchir désormais et être plus prudent ». Le message semble clair, mais d’avis des deux automobilistes, « les habitudes reviennent vite ».

Faire passer le message sur les conduites à risque

Pour Lionel Chauveau, handicapé à la suite d'un accident de la route, animateur de l’un des ateliers, « le plus dur c’est de faire en sorte que ça serve dans le temps. Car le plus souvent ils perdent le sens des règles, par habitude. Ça leur permet de réviser les fondamentaux et de faire comprendre que le téléphone au volant ne doit pas être utilisé, même en main libre, car ça détourne l’attention ». Et Lionel Chauveau a sa méthode : « C’est un choix de vie, la sienne et celle des autres. Il suffit de mettre son téléphone en mode avion en entrant dans la voiture ce qui coupera toute réception d'appels ». Les appels et les messages seront alors activés lors de la remise en mode normal.

Pour Martine Debernon coordonnatrice de la cellule Sécurité Routière de la Direction Départementale des Territoires (DDT), « cette opération est une alternative aux poursuites pour infraction au Code de la Route ». Organisée en plusieurs points du département au cours de l’année, et agréée par le Préfet, cette opération concerne uniquement les petites infractions et notamment l’usage du téléphone au volant, les petits excès de vitesse ou le port de ceintures à l’arrière. « En échange de la participation aux ateliers de sensibilisation, le formulaire d'amende est alors retiré en vue d'un classement sans suite par le parquet ».

Révision du Code de la route, alcoolémie, réactivité … en tout cinq ateliers étaient organisés dans une salle prévue à cet effet. « Il s’agit avant tout d’une action de prévention dont l’objectif est de faire passer le message, pour faire prendre conscience des risques et permettre à chacun de se contrôler ».

Au cours de l’après-midi, une dizaine d’automobilistes auront vu leur amende annulée, tout en ayant révisé leur Code de la Route.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Alain Astouric le 22/10/2014 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dramatique ! le nombre de conducteurs qui "oublient" le clignotant et les dizaines de motards qui en meurent. Il est temps de réagir : Étude (Gratuite) La politique de Sécurité-Spectacle des radars, ronds-points et ralentisseurs, à cette adresse http://astouric.icioula.org/://

2.Posté par Eric ALLARD le 23/10/2014 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une excellente méthode : déposer systématiquement sacoche et téléphone dans le coffre avant de prendre le volant, quand on est seul dans le véhicule.








Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com