Sensualité et musique électro-egyptienne pour Tempo Rives


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Vendredi 16 Juillet 2010 à 14:35


La première de Tempo Rives à Angers, organisée juste après le feu d’artifice a connu un grand succès, un public nombreux étant déjà sur place. On aurait pu douter de la seconde, ce jeudi soir. Même sans spectacle pyrotechnique, il y avait foule sur les bords de la Maine pour saluer le savant cocktail de musique sensuelle offert par Sens of Luna et celui très osé, entre la musique traditionnelle égyptienne d’Egyptian Project et les arrangeurs d’Orange Blossom.



Egyptian Project sur la scène de Tempo Rives
Egyptian Project sur la scène de Tempo Rives
la rédaction vous conseille
Avec le soleil rouge orangé qui se couchait doucement sur le château d'Angers et la cité historique on se serait presque cru sur les bords du Nil du coté d’Alexandrie. Restait à fermer les yeux et se laisser bercer par la musique traditionnelle et les mélopées d’Egyptian Project et imaginer que les péniches de la cale de la Savatte s’étaient soudainement transformées en felouques. L’illusion était parfaite, la musique aussi, pour qui se laissait prendre au jeu de cette rencontre entre musiciens de culture et d’horizons au demeurant différents. Seule la musique permet ce rapprochement entre des peuples qui d’ordinaire ne partagent pas toujours les mêmes idées. On savait qu'elle adoucis les mœurs, on n’en doute plus après avoir écouté cet ensemble parfait, hier soir sur la scène de Tempo Rives.

Egyptian Project c’est le pari osé de Jérôme Ettinger, musicien et directeur artistique de l’association « Togezer Productions », laquelle milite pour la promotion de la culture et de la musique égyptienne. Pour monter son projet il s’est entouré des plus talentueux musiciens traditionnels du Caire mais aussi de sonorisateurs comme Jean Paul Roman, du groupe angevin Lo’jo et Carlos Robles Arenas (batterie, programmation) du groupe Nantais Orange Blossom. Ce mélange présente d’ordinaire un répertoire allant des chants religieux en passant par les chansons populaires et la récitation de poèmes. Egyptian project associé à un « faiseur » de musique électro et de world music d'influences arabe et occidentale c’est avant tout un savant mélange aux parfums délicats de l’ancienne et moderne Égypte, accompagné de subtiles compositions électroniques. Les spectateurs massés sur les quais de la Maine n’ont pas été déçus.

Déborah, la chanteuse du groupe Sens of Luna
Déborah, la chanteuse du groupe Sens of Luna
En première partie, comme ce sera le cas de la plupart des concerts du Festival Tempo Rives, c’est un groupe local, révélation de la scène angevine en 2009, qui assurait le spectacle. Alors que l’astre nocturne commençait à pointer le bout de son nez, Déborah la chanteuse du groupe « Sens of Luna », a lancé une fois de plus sa complainte à la lune.

Plus habitué aux petites salles intimistes, avec un éclairage blafard, lequel colle parfaitement à l’univers mélancolique du groupe, Sens of Luna s’en est plutôt pas mal sorti, invitant les angevins assis sur les pelouses à un voyage intersidéral, vers la lune, en leur compagnie. Déborah et son groupe ont fait partager au public leurs moments de joie, mais aussi de tristesse, tout que ce chacun vit au quotidien, comme si désormais le public faisait partie de la famille. Penchée sur son micro ou virevoltant sur scène comme un oiseau, la sensuelle Déborah, a une fois de plus mis nos sens en émoi. Nul ne s’en plaindra.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag