Service civique : tremplin prisé vers la vie active

LES JEUNES ANGEVINS FACE AU MUR DE L'EMPLOI # 3


Rédigé par - Angers, le 23/03/2016 - 07:30 / modifié le 24/03/2016 - 08:11


Plusieurs centaines de jeunes suivent chaque année en Maine-et-Loire ce service volontaire, engrangeant expérience et ressources utiles pour leur vie professionnelle. Un vrai tremplin vers l'employabilité, estiment ses acteurs.



Aujourd'hui en école de formation d'éducateur spécialisé, Omar Gaméa (à gauche) estime que le service civique l'a fait mûrir et avancé dans son projet professionnel.
Aujourd'hui en école de formation d'éducateur spécialisé, Omar Gaméa (à gauche) estime que le service civique l'a fait mûrir et avancé dans son projet professionnel.
la rédaction vous conseille
Comment occuper utilement son temps et gagner en expérience quand chercher son premier emploi tourne au calvaire ? Titulaire d’un BTS d’assistant-manager et d’une licence pro en ressources humaines, Ruth Tawiah-Okai a vécu ce dilemme. En 2013 et pendant près d’un an et demi, la jeune femme s’est heurtée à un mur : l’impossibilité de trouver un emploi correspondant à sa formation. « Ca bloquait systématiquement lors des entretiens à l’embauche. Au point que je commençais à perdre complètement confiance en moi » raconte Ruth, 26 ans aujourd’hui.

Par défaut, elle œuvre bénévolement dans des missions plus ou moins proches de ce à quoi elle prétend. Au Secours Catholique, à France Terre d’Asile… pour ne pas perdre pied, ni la main, mais sans résoudre son problème. Son choix de réaliser un service civique a participé de la même logique. « Autant tout faire pour ne pas rester à la maison et se rendre utile pour valoriser une autre expérience dans un CV » justifie-t-elle. Direction les Ponts-de-Cé et l’association Unis-Cité, principal pourvoyeur de services civiques en Maine-et-Loire et en France.

« On m’a confié trois missions dont deux que je voulais faire auprès de bénévoles du Secours Populaire et de personnes âgées. Et c’est la troisième, auprès d’handicapés mentaux à Saint-Rémy-la-Varenne, qui s’est le mieux passée » sourit Ruth. La preuve, selon elle, qu’en s’éloignant de ses problèmes et en se confrontant aux autres, on participe à s’enrichir et se structurer. 
"Nous ne sommes pas un substitut mais bien un tremplin vers l’employabilité » Jocelyn Leclerc, délégué régional d’Unis-Cité

Ruth Tawiah-Okai : « Le retour de la confiance, vous ne le percevez pas forcément. C’est lors des simulations d’entretien que j’en ai pris conscience »
Ruth Tawiah-Okai : « Le retour de la confiance, vous ne le percevez pas forcément. C’est lors des simulations d’entretien que j’en ai pris conscience »
« 42% des jeunes que nous accueillons sont en recherche d’emploi ou de formation. Six mois après leur sortie, ils sont 82% en formation ou en emploi (contre 75% au niveau national). Nous ne sommes pas un substitut mais bien un tremplin vers l’employabilité » insiste Jocelyn Leclerc, délégué régional d’Unis-Cité. Un sas vers la vie active, où l’engagement, la réflexion et le travail en groupe participent directement au développement personnel. Et aident à affronter l’avenir.

« On vous laisse pas mal d’autonomie pour vous organisez. Ça m’a responsabilisé et fait mûrir » abonde Omar Gamea, 24 ans, dont le choix d’intégrer une formation d’éducateur spécialisée, s’est renforcée dans le cadre d’une mission auprès de jeunes autistes, via Unis-Cité : « L’expérience a été très profitable aussi pour le concours d’entrée à l’école. » « Le retour de la confiance, vous ne le percevez pas forcément. C’est lors des simulations d’entretien que j’en ai pris conscience » complète Ruth.

En septembre, trois mois après la fin de son service civique et après avoir repris de l’animation commerciale, une opportunité s’est présentée lors d’une formation aux premiers secours. A la clef, un CDI à la Mission locale d’Angers où elle met ses compétences en ressources humaines auprès de jeunes en insertion. Comme un clin d’œil de l’histoire. 

Le service civique concrètement
Indemnisé 573 euros net par mois, il peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…) sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l'étranger. Il repose sur une mission d’au moins 24 heures par semaine et n’est pas incompatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel.
 
www.service-civique.gouv.fr
www.uniscite.fr




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com