Shutter Island, l'île de la folie...


Rédigé par Option Cinéma Lycée Renoir - Angers, le Vendredi 26 Février 2010 à 18:48


1954, USA. Le marshal Teddy Daniels enquête sur une disparition dans l'île de Shutter Island où a été construit un complexe psychiatrique pour assassins. Il devra lutter contre les autres mais aussi contre son propre passé.



Entouré d'ombres, le phare de Shutter Island.
Entouré d'ombres, le phare de Shutter Island.
la rédaction vous conseille
Martin Scorsese nous plonge dans un univers mystérieux dans lequel les personnages oublient qui ils sont et perdent la raison, tout comme le spectateur, qui ne sait à qui se fier. La folie est là où on ne l'attend pas, mais les nombreux implants permettent de suivre ce qui semble être vrai. Scorsese prouve qu'il maitrise les codes du thriller avec des travellings lents, des gros plans et des zones d'ombres, mais aussi une musique sombre et étrange.

Inspiré du roman éponyme de Dennis Lehane, le film présente une atmosphère rappelant celle des romans de Kafka, ténébreuse et menaçante. Avec les rôles de marshals, Leonardo Di Caprio et Mark Ruffalo nous mènent dans une paranoïa telle que le spectateur ne sait toujours pas ce qu'il doit croire à la fin du film. Robert Richardson nous livre des plans aussi troublants que beaux, avec des faibles profondeurs de champs. Une parfaite maîtrise du montage permet de lier flash-backs, présent et rêves.

Le film soulève la question de la folie et de la psychiatrie, mais aussi de l'éthique médicale. Il est important de rappeler que l'action se passe en temps de guerre froide, quelques années seulement après la seconde guerre mondiale et les horreurs des camps.

Un film à voir et à revoir.

Matthias.


LES TAGS : Scorsese Di Caprio










Angers Mag