Soldes : un démarrage timide à Angers


Rédigé par - Angers, le 09/01/2014 - 19:53 / modifié le 09/01/2014 - 19:53


Les consommateurs habituellement affectés dès le début de l’année par la fièvre acheteuse, ne se sont pas précipités dans les magasins d’Angers pour l'ouverture des soldes. Premiers retours.



Malgré une météo plutôt douce pour la saison il n'y avait pas foule dans les rues piétonnes d'Angers, ce mercredi. Ici dans la rue Plantagenet, autre rue piétonne très commerçante du centre-ville
Malgré une météo plutôt douce pour la saison il n'y avait pas foule dans les rues piétonnes d'Angers, ce mercredi. Ici dans la rue Plantagenet, autre rue piétonne très commerçante du centre-ville
Malgré des affichages plutôt alléchants - jusqu'à moins 50% chez certains commerçants voire plus -, il n’y avait pas foule dans les rues d’Angers, mercredi dernier, premier jour des soldes d’hiver 2014.

« Les offres sont intéressantes, mais j’ai déjà beaucoup dépensé à Noël et je vais un peu me serrer la ceinture en ce début d’année », commentait une cliente en sortant d’une boutique de la rue Lenepveu à Angers.

Plus que les années précédentes encore, les soldes d'hiver semblent démarrer dans un contexte de pouvoir d'achat contraint et sur fond d'interrogations des commerçants sur la pertinence du système.

« La multiplication des remises commerciales au cours l’année fait que l’événement solde n’a plus vraiment un caractère exceptionnel », précise M. Bossard, le directeur de la boutique New Man, rue d’Alsace à Angers, lequel constate que « le flux du premier jour des soldes était pratiquement celui d’un jour ordinaire ».

Si les soldes ne déplacent plus les foules, c’est aussi, selon lui, la vie commerciale du centre-ville qui est en cause . « Ça manque de dynamisme, même pendant les soldes », se désole M. Bossard. « C’était aussi le cas pendant la période de Noël. J’échange avec mes voisins et nous partageons le même avis ».

Les soldes constituent le seul moment de l’année où les commerçants et plus particulièrement ceux de l’habillement, sont autorisés à vendre à perte leur stock pour faire de la place à la prochaine collection. Mais il semble bien que le système s’essouffle. Le vice-président de la Chambre de commerce, Eric Grelier, s'est lui-même fait le relais de ce sentiment il y a quelques jours, dans les colonnes du Courrier de l'Ouest.

C’est d’autant plus grave que la consommation en textile - habillement ne cesse de reculer. (– 5,6 en septembre et – 4,3 % en octobre). « Malgré des ventes de Noël dopées à coups de promotions, les autres mois d’hiver ne devraient pas être mieux », annoncent déjà les organisations professionnelles. Ces dernières demandent au gouvernement de revoir la réglementation en matière de soldes et de promotions.

Pour la ministre du commerce, Sylvia Pinel, il n’est pas question de remettre à plat tout le système actuel qui assure, selon elle, une « une équité pour tous les commerçants » et « une bonne lisibilité pour les consommateurs, dont il est important de maintenir le pouvoir d'achat en cette période de crise ». Mais ont-ils encore un pouvoir d’achat suffisant pour consommer en cette période ? La question mérite d’être posée.

Cet hiver, les soldes dureront jusqu’ au 11 février.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Mathieu le 13/01/2014 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Angevin de naissance et de cœur, je n'ai pu que constater en me rendant à Tours pour ce premier week-end des soldes du réel déclin du centre ville d'Angers. Des rues bondées, une offre commerciale variée et des prix attractifs, voilà le cocktail pour lequel on m'avait conseillé Tours et je n'ai pas été déçu !

J'espère que les municipales nous donneront un maire qui saura redynamiser le centre ville, je pense notamment au boulevard Foch et au quartier de la gare... car ce démarrage timide, je ...








Angers Mag















Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46
Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00


cookieassistant.com