Solidarité : les Restos du Cœur ont besoin de vous


Rédigé par - Angers, le 03/06/2013 - 16:14 / modifié le 04/06/2013 - 08:23




Solidarité : les Restos du Cœur ont besoin de vous
Depuis le 22 mai dernier, les Restaurants du Cœur de Maine et Loire, ont démarré la distribution de repas complets aux personnes en situation précaire et qui n’ont que la rue comme seul logement. Pour mener à bien cette action et compléter leur équipe, l'association recherche des bénévoles.

Cette distribution, animée par des bénévoles, est effectuée à l’aide d’un bus, 3 fois par semaine, chaque lundi, mercredi et vendredi, de 18h15 à 23h, dans deux endroits différents, à raison d’un stationnement d’environ 1 heure 1/4 à chaque endroit : de 19h30 à 20h45, Quai Gambetta, et de 21h00 à 22h15 place pierre Semard – Gare Routière, à Angers.

Ce bus, déclassé de « transport en commun » à « poids lourd », qui ne comporte pas d’enregistreur, peut être conduit par un chauffeur détenteur du permis Poids Lourds, catégorie C.

Pour permettre cette distribution dans les meilleures conditions l’association recherche une dizaine de bénévoles H/F), de tous âges ainsi que de conducteurs Poids Lourds bénévoles (4 à 5), avec le même cadre d’intervention que l’équipe de bénévoles d’accueil et de service.

Compte-tenu des horaires de distribution, cette activité est accessible aux personnes exerçant une activité professionnelle ou universitaire. Par ailleurs, chaque bénévole effectue, au maximum, une seule soirée par semaine.

Contact :
Les restaurants du Cœur de M&L
Jean-Pierre MERIEL
Responsable Départemental Insertion
Tel : 02 41 25 40 59



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par daunon desbree janique le 02/09/2013 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis prête à donner deux à trois heure 2 fois par semaine pour une distribution. je suis retraitée















Angers Mag