Sophia Aram en crise de foi au THV


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 11/01/2013 - 15:35 / modifié le 11/01/2013 - 15:35


Convaincue que la religion est d'abord une véritable tragédie pour l'humanité, Sophia Aram la considère également comme un très bon sujet de spectacle comique. La preuve sur scène, samedi soir, au THV de Saint-Barthelémy. Malheureusement, c'est complet...



Sophia Aram sur la scène du THV samedi soir et toute la semaine dans la matinale de France Inter.
Sophia Aram sur la scène du THV samedi soir et toute la semaine dans la matinale de France Inter.
la rédaction vous conseille
Dans "Crise de foi", Sophia Aram s’intéresse aux trois grandes religions monothéistes et nous promène dans  le monde délirant de la foi. Un monde dans lequel Dieu est le chef de l'homme et l'homme est le chef de la femme. De la création de l'univers à la circoncision, de la burqa aux différentes façons de prier, d'Adam et Eve à l'arche de Noé, de l'abstinence sexuelle avant le mariage en passant par les mariages mixtes, les trois cultes en prennent pour leur grade. Elle s'amuse des diktats, pointe les incohérences et revisite les textes en s'interrogeant librement : Moïse avait-il inventé le premier iPad? Jésus  est-il mort du  tétanos ? Peut-on embrasser son mari s'il a mangé du saucisson ?

Dieu a créé le soleil et la terre il y a 5 600 ans, donc des millions d'années après les dinosaures. Ils étaient où, alors ? Sur un sujet aussi sensible - surtout de nos jours si propices au repli sur soi et à l’intolérance - l'humoriste de la matinale de France Inter fait rire en finesse. Quand elle parle d'un juif, d'une catholique, d'un ou d'une musulmane, elle ne s’attaque pas aux personnes, mais à ce qu’est la foi, au regard de son ennemi principal, le doute. Elle déboulonne des tabous et met les pieds dans le plat avec un mélange de fausse candeur et d'espièglerie enfantine. Sophia Aram démonte et dénonce avec humour, esprit, piquant, mordant, et malgré tout beaucoup de bienveillance, les absurdités des religions, la bêtise de l'humain dans les interprétations qu'il en fait, leurs dérives, leurs coutumes ridicules...

Samedi 12 janvier à 20 h 30.
Tarif plein : 19 €. Tarif partenaires : 16 €. Tarif réduit : 10 €
Réservation des places au 02 41 96 14 90 ou billetterie@thv.fr ou sur place




















Angers Mag