Sortie : Un écrin en pleine nature au cœur du Haut-Anjou


Rédigé par Juliette COTTIN - Angers le Dimanche 12 Octobre 2014 à 08:41


Entre la Mayenne et l’Oudon, le parc de 180 hectares du haras national de l’Isle-Briand au Lion d’Angers offre un cadre idyllique, propice aux promenades en famille comme aux plus belles courses hippiques.



Le chateau et le parc de l'Isle Briand vues de l'autre coté de la Mayenne
Le chateau et le parc de l'Isle Briand vues de l'autre coté de la Mayenne
la rédaction vous conseille
Sur le chemin de halage, entre la Mayenne et les coteaux boisés, la brume matinale a laissé place au soleil en cette après-midi de fin septembre. Les promeneurs et les cyclistes flânent, suivant le circuit balisé de découverte de la faune et de la flore. Au détour d’un chemin, un éclair roux jaillit d’une haie pour disparaître un peu plus loin. Les écureuils font partie des espèces que les visiteurs peuvent croiser sur les 180 hectares du domaine. Chevreuils, renards et même sangliers habitent la forêt de l’Isle-Briand, dont le site protégé est propice à la tranquillité des animaux.

Si le parc est d’abord connu pour la soixantaine d’événements hippiques qui rythment l’année, il est aussi classé Espace naturel sensible et Zone Natura 2000. Les équipes du domaine travaillent notamment avec la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) pour entretenir le parc de façon à protéger les milieux naturels, les espèces et leurs habitats.

« Le domaine, calme et sans nuisance, compte par exemple 19 espèces de chauve-souris », explique Denis Aubry, le directeur des Parcs et jardins au Conseil Général. « Entre la présence d’eau et de prairies, les vieux bâtiments et les nombreux arbres morts que nous conservons, les conditions sont optimales. »

Le domaine compte aussi de nombreuses espèces de rapaces, diurnes et nocturnes. « Nous organisons régulièrement des visites en partenariat avec la LPO, par exemple lors des nuits de la chouette et des chauve-souris », indique Jean-Michel Foucher, le directeur du site.


Le site accueille l’Institut français du cheval et de l’équitation

Le cheval est toujours présent dans le parc qui accueille l’Institut français du cheval et de l’équitation
Le cheval est toujours présent dans le parc qui accueille l’Institut français du cheval et de l’équitation
Lorsque l’on évoque l’histoire du domaine de l’Isle-Briand, impossible de ne pas parler d’un autre animal : le cheval, bien entendu. La première course hippique y a eu lieu en 1874. « À l’époque, Jeanne Say, marquise de Brissac, est propriétaire du château et du parc », raconte Olivier Martin, administrateur délégué à la valorisation des propriétés historiques départementales. « Elle y installe le vicomte de Trédern, son second époux, dont la descendance restera propriétaire du domaine jusqu’à son rachat en 1971 par le Conseil Général. »

C’est à cette date que le haras national est transféré du centre-ville d’Angers à l’Isle-Briand. Le site accueille aujourd’hui l’Institut français du cheval et de l’équitation, ainsi que la Société des courses du Lion d’Angers. Douze réunions de courses y ont lieu chaque année.

« De nombreux cavaliers du coin sont devenus des champions internationaux », rappelle Alain Peltier, le président de la Société. « C’est le résultat d’une vraie tradition de courses et d’élevage dans la région. »

De février à juillet, les chevaux sont nombreux dans les boxes et les enclos. C’est la saison de la reproduction. « L’étalonnage et la protection des races est la vocation de base des haras nationaux », précise Olivier Martin. « Durant cette période, la ferme du domaine est ouverte au public qui peut y découvrir nos activités, avant de profiter d’une balade dans le parc. »

Entre nature et sport hippique, les animations ne manquent pas à l’Isle-Briand. Promeneurs et cavaliers ne s’y trompent pas, qui apprécient jour après jour cet écrin naturel et singulier.

L’incontournable Mondial du Lion

Cette année, la 29e édition de cette manifestation sportive de renommée internationale se déroule du 16 au 19 octobre.

Sur quatre jours, les jeunes chevaux de six et sept ans s’affrontent en concours complet (saut d’obstacles, dressage et cross). « Le Mondial, c’est un peu le baccalauréat des jeunes chevaux », affirme Jean-Michel Foucher, directeur du site. « Les meilleurs deviennent souvent les champions de demain, que l’on retrouve ensuite dans les grandes compétitions du circuit mondial. »

À cette occasion, les visiteurs ont accès à certaines parties du site habituellement inaccessible au public.

www.mondialdulion.com

Quoi faire aux alentours ?

Où flâner ?

Niché sur les bords de la Mayenne, le village de Chenillé-Changé est l’un des incontournables de la région. L’église du 12e siècle, le moulin à eau encore en activité et le château des Rues tout proche le classent parmi les villages de charme.

Restaurant, hébergement en roulottes, visite de la ferme des Rues typique du Haut-Anjou, ou encore balade en bateau sur la rivière : les activités n’y manquent pas.

www.chenille-change.com

Sylvain Beloin, le chef, avec sa femme Valérie, sommelière
Sylvain Beloin, le chef, avec sa femme Valérie, sommelière
Où manger ?

À Vern d’Anjou, le restaurant Le pigeon blanc est l’une des bonnes tables de la région. Sylvain Beloin a repris l’affaire de ses parents et de ses grands-parents en 2009, avec sa femme Valérie qui est sommelière.

Le talentueux chef de 31 ans a fait ses armes dans de nombreux restaurants étoilés, notamment la maison Troisgros. Il relève souvent sa cuisine de saison d’un trait acidulé de citron ou de vinaigre et utilise des légumes biologiques produits à quelques kilomètres de chez lui.

www.lepigeonblanc.com
02 41 61 41 25





Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com