Souriez, vous êtes filmés … et peut-être verbalisés


Rédigé par - Angers, le 22/11/2013 - 17:27 / modifié le 22/11/2013 - 20:40


Ceux qui ont pris l’habitude de stationner leur véhicule le long de la rue de Roë à Angers, en soirée et la nuit, risquent d’avoir quelques surprises. La police municipale teste actuellement dans cette rue piétonne un système de vidéo verbalisation. Il sera opérationnel d’ici à la fin novembre.



La signalisation à l'entrée de la rue de la Roë et une caméra dôme (en macaron)
La signalisation à l'entrée de la rue de la Roë et une caméra dôme (en macaron)
la rédaction vous conseille
Empruntée par le tramway, la rue étroite de la Roë est interdite au stationnement des véhicules, sauf pour les résidents, dans des conditions bien précises. Si en journée, les ASVP (Agent de surveillance de la voie publique) veillent au grain, en verbalisant ceux qui bravent les panneaux d’interdiction, ce n’est pas le cas en soirée et durant la nuit. D’où l’idée de la Ville d’Angers d’équiper cette rue de caméra de vidéo verbalisation.

« Cette rue piétonne est accessible en certains endroits aux automobiles », explique Jean-Pierre Chauvelon, adjoint délégué à la Prévention et à la Sécurité Publique. « Les véhicules stationnés le long de la rue en soirée gênent le tramway et les riverains se plaignent de nuisances sonores ou de difficultés d’accès à leur logement ».

Ce sont donc les quatre caméras dôme installées en différents points de la rue, entre le Ralliement et la place Molière, qui prennent désormais le relais des ASVP. Ces caméras permettent d’enregistrer le contexte et de photographier les plaques minéralogiques des véhicules.

« Actuellement nous formons les agents à cette technique. Les caméras sont en test, mais seront opérationnelles avant la fin du mois », précise l’adjoint, sans indiquer la date exacte. « Dans tous les cas, le stationnement est déjà interdit et la date de mise en service à peu d’importance ».

Une extension vers d’autres rues en fonction des besoins

L’infraction est constatée à partir de deux clichés pris à intervalle de moins de trois minutes. La verbalisation est ensuite effectuée par voie électronique, comme les radars de vitesse, le contrevenant recevant l’amende (35 €), à son domicile. Celle-ci peut-être plus élevée (96 €) si la gêne est telle qu’elle nécessite la mise en fourrière du véhicule.

« Les automobilistes sont avertis par des panneaux placés aux entrées de la rue », poursuit l’élu. Plutôt petits, ces panneaux devraient être remplacés par des plus grands dans les mois à venir.

Si ces caméras sont affectées à la vidéo verbalisation, il n’est pas prévu, selon Jean-Pierre Chauvelon de les utiliser pour la surveillance de la zone concernée. « C’est un autre métier, les agents verbalisateurs ne sont pas formés à cette tache. Toutefois s’ils constatent un acte de malveillance ils pourront faire intervenir la police urbaine et tenir les images à disposition de la justice ». Ces dernières seront conservées deux ans.

Pour la ville d’Angers, cette expérimentation fait suite à la conférence de la vie nocturne lancée en janvier 2013, en concertation avec les acteurs de la vie nocturne (bars, bureaux des étudiants, commerces de nuit, …).

Si pour l’instant, il n’est pas prévu d’installer d’autres caméras de ce type en d’autres lieux du centre-ville, la municipalité ne l’exclut pas. « Nous nous adapterons en fonction des besoins et de l’évolution la ville », admet Jean-Pierre Chauvelon.

En attendant, les habitués de la rue de Roë sont priés d’utiliser les parkings environnants : Ralliement, Molière, Thiers et Fleur d’eau, payants bien sûr, mais certainement moins cher qu’une amende.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Medef le 23/11/2013 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.garecommeunemerde.fr/gcum/








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com