Sports et sécurité : le symbole des championnats de France de natation


Rédigé par - Angers le Vendredi 20 Novembre 2015 à 11:41


De passage aux championnats de France de natation petit bassin qui se déroulent en ce moment à Angers, le secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard est venu apporter mercredi un message de soutien aux sportifs et aux organisateurs. L’occasion de rappeler que malgré la période trouble que nous traversons, les compétitions sportives doivent continuer. Même avec des mesures de sécurité renforcée.



De G. à D. : Michel Saget, secrétaire général FFN, Fabien Gilot, capitaine de l'équipe de France et Thierry Braillard, Secrétaire d'Etat aux Sports
De G. à D. : Michel Saget, secrétaire général FFN, Fabien Gilot, capitaine de l'équipe de France et Thierry Braillard, Secrétaire d'Etat aux Sports
la rédaction vous conseille
Jusqu'au 22 novembre, Angers accueille l’élite de la natation tricolore, pour les championnats de France en petit bassin. Une nouvelle fois, le public angevin a l'occasion de profiter d’un spectacle de très haut niveau. Mais les mesures de sécurité qui font suite aux attentats du 13 novembre y jouent forcément un peu les trouble-fête. De la même façon qu'elles interrogent un minimum tous les organisateurs de rassemblements sportifs. C'est à eux que Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat aux Sports est venu d'abord s'adresser mercredi à Angers.
 
« Le monde du sport a partagé le deuil voulu par le Président de la République, il n’avait pas la tête à autre chose. Mais la vie continue et il faut que le sport reprenne ses droits », a déclaré le Ministre en arrivant à la piscine Jean-Bouin, où se déroule la première des grandes compétions françaises organisées après les attentats.
 
« Je ne vous cache pas que les motivations des sportifs, des entraîneurs, du public, seront marquées par ces événements tragiques parce que les barbares veulent attaquer nos valeurs dont celles du sport, il faut que la France montre qu’elle est bien plus forte quand nous sommes unis » a poursuivi Thierry Braillard. « Je suis venu dire à la Fédération Française de natation qu’elle a bien raison d’organiser son championnat de France. Les sportifs sont des exemples pour la nation. Voir le monde du sport se mobiliser, ça peut éviter que le pays se replie et prenne peur ».
 
Fabien Gilot, le capitaine de l’équipe de France de natation a confirmé que les sportifs de haut niveau partageaient la douleur des proches des victimes. « Notre rôle, c’est de nager. Nous devons continuer à performer et offrir un beau spectacle cette semaine dans les bassins. C’est l’hommage que nous rendrons aux victimes des attentats. Pour nous c’est important d’être là, nous avons un sentiment bizarre mais nous tenons tous le même discours : on n’a pas peur ».
 
« Le Ministère de l’Intérieur ne peut pas fournir la sécurité des supporters à l’extérieur. Il faut rationaliser les forces de police ».

 Côté sécurité, même « si Angers est la ville de la douceur », comme l’a souligné Roselyne Bienvenu, l’adjointe aux sports de la Ville d’Angers, il n’en reste pas moins que les piscines sont placées sous surveillance et il faut montrer patte blanche pour entrer dans l’enceinte sportive. Des policiers et des agents de sécurité procèdent à des vérifications plus approfondies que d'habitude. D'autres, en civil, se mêlent au public.
 
« Des mesures de sécurité accrues ont été prises, notamment pour le football car l’on veut que le championnat reprenne, mais le Ministère de l’Intérieur ne peut pas fournir la sécurité des supporters à l’extérieur. Il faut rationaliser les forces de police, lesquelles ont aujourd’hui d’autres priorités pour la sécurité de nos compatriotes », a confirmé le ministre.
 
Les dispositifs mis en place inquiètent aussi les organisateurs et en premier lieu Angers Natation Course, car plusieurs déplacements de groupes, notamment les scolaires, toujours très nombreux, ont été annulés, comme le soulignait le président Philippe Leblond. « Nous espérons que malgré ces défections que nous comprenons, le public répondra présent et viendra applaudir les nageurs ».
 
Les compétions se poursuivent donc à Angers et, comme le rappelle Thierry Braillard, aucune compétition sur le territoire n’est annulée pour l'instant, malgré les récents événements de Saint Denis (93). «  La vie doit continuer pour montrer que les barbares ne peuvent pas nous atteindre au cœur ».
 





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme | Cuisine










Angers Mag











Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56




cookieassistant.com