Squat du "Château de Moulinsart" : l'assignation reportée au 5 avril


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le 14/03/2016 - 13:27 / modifié le 14/03/2016 - 21:34


Les résidents du squat du "Château de Moulinsart", investi il y a un mois, étaient assignés au Tribunal d'instance par son propriétaire, ce lundi. L'audience a été renvoyée au 5 avril.



"On réclame un logement pour eux depuis un moment", insiste Jean-Louis Verneau, membre du collectif de soutien aux sans-papiers.
"On réclame un logement pour eux depuis un moment", insiste Jean-Louis Verneau, membre du collectif de soutien aux sans-papiers.
la rédaction vous conseille
C'est leur "Château de Moulinsart". Plus précisément leur "Zad - Zone d'Accueil à Défendre - du Château de Moulinsart". Une bâtisse située 100, rue des Ponts-de-Cé à Angers et occupée illégalement par 25 à 30 demandeurs d'asile depuis un mois. "La maison est abandonnée depuis deux ans", selon Chantal, membre du Collectif de soutien aux sans-papiers

Seulement, la société civile immobilière Paul Plan Courtine, propriétaire du "Château" nouvellement investi, ne l'entend pas de cette oreille et a assigné ce matin les "résidents" du squat en vue d'une expulsion. L'audience a été renvoyé au 5 avril, "ce qui laisse du temps au temps", pour Chantal : "Tout le monde a le droit à un logement digne. L'Etat est hors-la-loi, il doit reloger les gens mais, au lieu de ça, il les laisse sur le trottoir". Mustapha, 20 ans, et Béchir, 26 ans, sont Somaliens et logent tous les deux à "Moulinsart". Présents ce lundi, ils réclament "une maison".

 "On réclame un logement pour eux depuis un moment", rebondit Jean-Louis Verneau, également membre du collectif. Ce nouveau squat fait effectivement suite à l'évacuation, dans l'ordre, de celui de la rue d'Orgemont, de la rue du Port de l'Ancre ou, plus récemment, de celui de "La Petit Pignonnière" en août dernier.









1.Posté par Le Floch le 14/03/2016 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que font-ils de grave au juste ?

C'est une maison vide comme il y en as des milliers, ces gens dorment dans la rue quand même, n'importe qui en aurait fait autant, ça ne vaut pas une expulsion.








Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com