Status Quo à Trélazé : les papys rock ont encore de beaux restes


Rédigé par - Angers, le Dimanche 30 Août 2015 à 19:03


En programmant le groupe britannique Status Quo à l’affiche du 20e festival estival de Trélazé, les organisateurs avaient promis du lourd. Venus en nombre dès le début de l’après-midi, les inconditionnels du groupe, n’ont pas été déçus, « les Quos » comme ils les appellent affectueusement n’ont pas encore atteint l’âge de la retraite, et c'est tant mieux.



Toujours aussi toniques, malgré leur âge, les leaders des Status Quo ont enflammé la scène trélazéenne.
Toujours aussi toniques, malgré leur âge, les leaders des Status Quo ont enflammé la scène trélazéenne.
la rédaction vous conseille
Ils s’appellent Jacques, Cathy, Jean-Luc et les autres, la cinquantaine, « bikers », fans de la première heure, venus du centre de la France ils ne voulaient rater l’occasion sous aucun prétexte. Vêtus de pied en cap aux couleurs de leur groupe favori, ils étaient sur place dès les premières heures de l’après-midi, sous un soleil caniculaire, pour ne rien manquer de la préparation du concert qui débutait à 21h. « Nous n’avons pas souvent l’occasion de les voir en France et en plus pour un concert gratuit. C’est exceptionnel, nous sommes ravis et nous ne pouvons que féliciter ceux qui ont eu l’idée géniale d’organiser ce concert », disait l’un d’eux après avoir installé une bannière à l’effigie des « Quos » sur la barrière d’avant-scène. (Status Quo était présent au festival de Poupet (Vendée) et à Albi, en juillet dernier, mais les entrées étaient payantes - NDLR).  Même Bruno, le président de l'association " QuoFrance " avait fait le déplacement depuis Meudon pour assister à son ... 182e concert de Status Quo, depuis 1973. Quand on aime ...
 
Arrivés dès 5 heures du matin les Status Quo, réglés comme des métronomes avaient annoncé la couleur aux organisateurs : « Vous avez prévu de démarrer le concert à 21h, nous démarrerons à l’heure dite ». Le maire de Trélazé et organisateur en chef du festival qui avait prévu comme à l’habitude de démarrer le concert par un petit discours d’introduction et même une vidéo rétrospective de ce désormais grand festival en a été quitte pour démarrer 15 minutes plus tôt, car les « Quos » lançaient leur premier morceau, « Caroline », l’un de leurs plus grands succès, à l’heure dite, devant 35 000 spectateurs accros. C’est ce qu’on appelle être sérieux et respectueux de son public.
 
Malgré leur âge, 66 et 67 ans, les deux rescapés du groupe d’origine, Francis Rossi et Rick Parfitt, n’ont pas pris une ride, la tonalité de leur musique et leur présence sur scène franchissant les années sans coup férir, malgré quelques alertes récentes. Écumant les scènes des salles et festivals les plus importants de la planète c’est toujours avec la même décontraction et la même pêche qu’ils abordent leur concert, prenant un véritable plaisir à interpréter les morceaux les plus célèbres de leur immense carrière comme  « Roll over lay down », « In the army now », What ever you want » ou encore « What you're proposing », repris en cœur par un public visiblement connaisseur.
 

Quarante cinq ans de musique et toujours autant de succès

Même le maire, Marc Goua, qui tenait à faire venir ce groupe, convaincu qu’il ferait grimper son festival au firmament des plus grands rendez-vous musicaux internationaux, était également sous le charme. « Ca déchire grave », disait-il à l’issue du concert, pour reprendre les ados, peu nombreux malgré tout à ce concert qui fleurait bon les années 70.
 
Status Quo qui a débuté sa carrière en 1962 en Angleterre, s’appelait à l’origine « the Spectres ». Créé par trois collégiens de la banlieue sud de Londres, Francis Rossi, Alan Lancaster et Alan Key, rejoint par Rick Parfitt  en 1967, le groupe adopte définitivement son nom en 1969. Rejoint pas John Coghlan à la batterie et Jess Jaworski aux claviers, le groupe connaît des débuts difficiles. Abandonné par sa maison de disque Status Quo change radicalement de style en 1970, produisant alors un boogie-rock puissant, plein d'énergie, qui retient alors l’attention d’un public à la recherche d’une musique excitante. Un style qui est, depuis cette époque, sa marque de fabrique.  
 
Fort du succès de son premier vrai album, « Piledriver »,  le groupe  poursuit son ascension en sortant nombre de disques et albums classés au sommet des charts britanniques et hits internationaux.  La formation tourne partout dans le monde et donne son premier concert français le 28 octobre 1972 à l'Olympia de Paris.
 
Devenu une véritable légende vivante, Status Quo affiche plus de 118 millions de disques vendus dans le monde, dont  1.9 million d’album en France et 925 000 singles. L’album le plus vendu est la compilation « Rockin' All Over the Years » (environ 7 millions d'exemplaires). Malgré l’âge de leurs fondateurs, les « Quos » qui n’ont rien à envier aux formations les plus récentes, sont toujours actifs, leur dernier album,  « Aquostic », qui reprend les plus grands hits du groupe en version acoustique, est sorti en octobre 2014.


 


Si vous ne lisez pas le diaporama, cliquez ICI (Photos Y.Sourisseau - M. Combaud)

Bon à savoir
 
Le festival estival de Trélazé fêtait cette année son 20e anniversaire. Avec Status Quo, ce festival hors norme dont l’entrée aux spectacles est entièrement gratuite, devrait accueillir 180 000 spectateurs.
 
Puisqu’il n’y a pas de billets d’entrée, comment sont calculées les fréquentations aux différents spectacles ? Il s’agit en fait d’estimations établies en fonction de la surface occupée par les spectateurs dans les salles et  sur les terrains extérieurs et notamment sur la prairie du parc du Vissoir. Ces chiffres sont comparés avec ceux des services de sécurité, habitués aux mouvements de foule.
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Philippe Robin le 01/09/2015 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Sourisseau, merci pour cet article plein d'enthousiasme sur Status Quo.
Mais à propos du titre...
Et de cette phrase : "Malgré l’âge de leurs fondateurs, les « Quos » sont toujours actifs"

Oseriez-vous qualifier, par exemple, H.F. THiéfaine, Jean-Michel Jarre,
Julien Clerc, William Sheller de "papys" de la chanson ???
Dire que malgré leur âge ils sont toujours actifs ???

Pourtant le plus âgédes membres du Quo est plus jeuneque tout ceux-là !
Cherchez l'erreur. La votre en l’occurrence....

2.Posté par Yannick Sourisseau le 01/09/2015 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Philippe,
Merci pour l'intérêt que vous portez à notre publication.
Oser qualifier les artistes que vous citez de papys de la chanson je n'hésiterais pas à la faire, je l'ai déjà fait. Même si aujourd'hui on repousse les limites des la jeunesse, à pratiquement 70 ans on n'est plus tout a fait un jeune, qui plus est dans ce registre musical.
Je suis moi-même un papy ayant 5 ans de moins que les Quos. Lorsque mes amis m'en font la remarque ça ne me gène pas, ça m'amuse au contraire, car prouver q...

3.Posté par J. Christ. Richard le 08/09/2015 03:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'importe les divers AOC ou poncifs plus ou moins glorieux : papys, ils le sont comme nous le sommes ou le seront bientôt... Il est vrai que la pratique du rock' n roll est depuis toujours associée à l'image de la jeunesse, à une certaine "rébellion", on finit par oublier que cette musique est née dans les années cinquante ! Quo n'usine pas dans le même registre que Marcel Amont (il tourne encore?) aussi il reste surprenant pour le pékin lambda de voir des sexagénaires produire une musique a...








Angers Mag












Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06







cookieassistant.com