Sur les pas d'une Diva originale


Rédigé par - Angers, le 23/07/2011 - 10:50 / modifié le 24/07/2011 - 10:44


En service depuis le 25 juin dernier, le tramway d’Angers permet de voir la ville sous un autre angle. Angers Loire Tourisme, l’office de tourisme de la ville a saisi l’occasion en proposant d’embarquer des passagers pour une visite spectacle de la cité du Roi René. Parmi eux, une Diva et son équipe, en route pour la Scala de Milan. Pour les voyageurs, l’aventure commence…



la Diva Brigitte LAFON, son équipe et une élève, sur les marches du Grand Théâtre d'Angers
la Diva Brigitte LAFON, son équipe et une élève, sur les marches du Grand Théâtre d'Angers
la rédaction vous conseille
20h30, station Ardennes à Avrillé, cent cinquante Angevins et touristes de passage attendent le départ du tramway vers le centre-ville d’Angers. Avant l’arrivée de la rame affrétée tout spécialement, Mieke OVERLAET, guide conférencière agréée « Ville d’Art et Histoire », raconte aux visiteurs d’un soir l’histoire du tramway d’Angers, le premier celui du XIXe siècle, mais aussi le nouveau. « C’est en 1896 que le tramway voit le jour à Angers pour la première fois », précise la conférencière. « 6 lignes partaient du Ralliement. Elles furent remplacées par des bus en 1949. Aujourd’hui s’ouvre une nouvelle ère de circulation douce avec un tramway arc-en-ciel que l’on peut considérer comme la Diva des transports urbains ».

Soudain, une passagère un peu particulière arrive en hurlant, essayant de se frayer un passage au milieu des passagers. « C’est moi la Diva », crie-t-elle aux voyageurs pour le moins surpris. « C’est bien le tramway qui va m’emmener vers le train pour la Scala de Milan ? » Mieke Overlaet confirme tout en poursuivant son exposé sur l’histoire d’Avrillé.

Pour la plupart des voyageurs dont les trois quarts viennent d’Angers et ses environs, c’est une première. Alors que la nuit tombe sur la ville, la rame dévale la pente du CHU pour traverser le pont des Confluences, offrant ainsi aux visiteurs une superbe vue nocturne de la ville. A l’autre bout de la rame, la soprano Brigitte LAFON pousse de grands soupirs tout en s’échauffant la voix. Son régisseur et son pianiste, lui répondent depuis l’autre extrémité, chacun reprenant, en les déformant, les propos de la guide conférencière. La situation est confuse, mais tellement amusante que tout le monde en oublie presque la visite de la ville.

Découvrir des lieux méconnus au gré des caprices d’une Diva

Avec elle, tout est possible ...
Avec elle, tout est possible ...
Les gags s’enchainent et les chansons aussi. Pour l’occasion l’Office de Tourisme et la troupe de Brigitte Lafon, la « Compagnie Voix et Récitals », invitent même les passagers à pousser la chansonnette avec un texte de circonstance : « la chanson du tramway ». Le train s’arrête à la Gare, la Diva pouvant alors prendre son train. Finalement elle change d’avis, entrainant les 150 personnes qui l’accompagnent dans l’autre sens pour un arrêt dans la salle de fêtes de l’Hôtel d’Anjou, Boulevard Foch, une salle très palace du XIXe que peu d’Angevins connaissent. La Diva y donnera son premier récital.

Le voyage se poursuit ensuite à pied jusque sur les marches du Grand Théâtre de la place du Ralliement pour un second récital. Les Angevins qui traversent la place s’arrêtent, surpris. L'artiste et sa troupe, créent l'événement et s'en amusent même. C'est toujours ainsi, pour cette compagnie, présente au festival off d'Avignon en 2009 et 2010.

Entrainés dans le foyer du Théâtre, les visiteurs vont ensuite assister au final en apothéose de cette visite spectacle pour le moins surprenante. Dans un show digne des Marx Brothers, la troupe va se lancer dans un bouquet de gags en tous genres égratignant avec brio les compositions les plus connues de Bizet à Haendel, en passant Rossini, Strauss et Verdi.

« La Castafiore » qui ne se joue de toutes les situations ira même jusqu'à se transformer en chanteuse de rap à la plus grande surprise des participants de cette soirée mémorable.

On s’amuse, l’histoire et l’art lyrique passent beaucoup mieux. « Ce spectacle décalé permet de faire découvrir Angers plus facilement, grâce une mise en scène humoristique. Ça permet de faire connaître l’art lyrique et de le rendre plus accessible à un public pas toujours préparé », déclarait hier soir Brigitte Lafon. Et c’était tellement amusant qu’on le recommande à tous ceux qui veulent découvrir Angers autrement et surtout passer une soirée peu commune. « Mis à part quelques problèmes de son dans le tramway, c’est une soirée formidable. Nous avons passé un très bon moment », déclaraient, unanimes, des voyageurs enthousiastes.

Les 22 et 29 juillet, 4, 5, 11, 12, 18, 19 et 25 août à 20h15 précises (contrainte horaire du tramway). Rendez-vous au parking-relais Ardenne, à Avrillé. Réservations obligatoires auprès d'Angers Loire Tourisme

Tarifs: plein tarif 10 euros, réduit 8 euros, enfant 6 euros (gratuit pour les moins de 6 ans).

Pour en savoir plus sur Brigitte Lafon et son spectacle show de Diva : www.showdedivas.com





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com