Technicolor dépose son bilan ce vendredi


Rédigé par Christelle DUGAST - Angers, le 25/05/2012 - 13:31 / modifié le 25/05/2012 - 22:30




la rédaction vous conseille
C'est tout sauf une surprise. Le président de Technicolor Angers, Pierre Julien, va déclarer ce vendredi après-midi devant le tribunal de commerce de Nanterre, la cessation de paiement de l'entreprise du boulevard Gaston Birgé.

Les représentants des salariés l'ont confirmé ce matin à la sortie du comité d'entreprise extraordinaire au cours duquel la décision a été officialisée.

Les premiers, tous syndicats confondus, ont émis un avis défavorable à ce dépôt de bilan -puisque c'est bien de cela qu'il s'agit -, estimant d'une part que le groupe Technicolor avait les moyens de soutenir l'usine et, d'autre part, que la probable mise en redressement judiciaire de l'usine risquait, en l'état, de « condamner » la mise en œuvre des projets de reprise dont il est question depuis plusieurs mois.

« Ils veulent proposer un plan de continuation jusqu'en septembre, c'est trop court. Nous souhaitons que cette continuation se prolonge au moins jusqu'à la fin de l'année » a indiqué Patrice Gilbert, délégué CFE-CGC. « Tel que c'est là, nous doutons, oui, de la volonté de Technicolor de réellement trouver un repreneur. On a plutôt le sentiment qu'ils veulent se débarrasser de nous à moindre frais » estime, de son côté, Martine Guilbert, représentante de la CGT.

L'intersyndicale du site industriel angevin annonce une nouvelle action devant l'usine le 31 mai prochain, jour ou lendemain de l'étude probable par le tribunal de commerce Nanterre de sa situation.

Désormais, tous les regards se tournent vers l'État et, en premier lieu, vers le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, appelé par les élus comme par les syndicats à intervenir auprès de Technicolor.

DERNIERE MINUTE : l'intersyndicale de Technicolor sera reçue mardi après-midi prochain au cabinet de Fleur Pellerin, la ministre déléguée en charge des PME. En début de semaine, ils avaient eux-mêmes appelé de leur une réunion de crise.

La direction du groupe Technicolor a confirmé de son côté la déclaration de cessation de paiement.




















Angers Mag