Technicolor, l'agglomération chez le juge-commissaire le 29 mai


Rédigé par - Angers, le 08/05/2013 - 09:15 / modifié le 11/05/2013 - 23:42




Technicolor, l'agglomération chez le juge-commissaire le 29 mai
Les représentants de l'agglomération d'Angers se rendront le 29 mai prochain chez le juge-commissaire en charge du dossier Technicolor pour finaliser l'acquisition du site, a annoncé mardi soir Jean-Claude Antonini.

Le président d'Angers Loire Métropole a profité d'une question posée en toute fin du conseil communautaire, pour revenir sur le projet de réindustrialisation du site. Une intervention sans débat destinée surtout à faire taire les rumeurs et à défendre la stratégie de l'agglo.

Le coût du rachat du site ?
Le dernier compromis s'élève à 6,5 millions d'euros (frais de dépollution exclus). Ce qui n'est pas une nouvelle, ce montant a déjà été inscrit au budget voté en mars dernier. "J'inscrirai ce dossier à l'ordre du jour du conseil communautaire dès qu'il sera validé" a indiqué Jean-Claude Antonin. En juin ? On peut légitimement le penser si le compromis de vente est signé d'ici là.

"Une opération de portage"
L'ancien maire d'Angers a haussé le ton sur ce point. L'agglo n'a pas vocation a rester propriétaire de l'outil industriel (acquis pour 1,076 millions d'euros "hors taxe"). "C'est une opération de portage financier" a t-il précisé, destinée à favoriser l'implantation d'industriels. Mais quelqu'un en doutait-il ?

Quel projet justement ?
Motus et bouche cousue. "Vous comprendrez qu'on ne peut pas mettre la chose sur la place publique" a (ré)expliqué aux élus de l'agglo, Jean-Claude Antonini : "Six mois (depuis la fermeture), ce n'est pas beaucoup. En six mois, on ne peut pas tout faire et je ne veux pas créer de faux espoirs auprès des ex-salariés"




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Philippe Legeais le 09/05/2013 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ajoutez au prix d'acquisition le coût de la mutation, la dépollution, la déconstruction des bâtiments amiantés, le gardiennage et la sécurité, la taxe foncière, le maintien opérationnel des matériels déjà acquis, le coût des études déjà effectuées, le coût des faisabilités à réaliser pour rechercher un exploitant, le portage financier, le PLU qui ne verra jour que dans deux ans environ, le maintien hors d'eau et hors gel des bâtiments, la situation géographique particulière de ce site intra-m...















Angers Mag