Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Vendredi 19 Septembre 2014







Technicolor, la CFDT propose ses services


Rédigé par - Le 11/09/2012 - 16:14 / modifié le 13/09/2012 - 16:57


Tout reste à faire pour finaliser, avant le 1er octobre, les projets de poursuite d'activité sur le site de Technicolor Angers. Jusqu'alors discret, le syndicat CFDT des Métaux 49 en appelle, à son tour, à la mobilisation générale pour que cette période débouche sur "du concret", en offrant ses services.



Pour la CFDT, le dialogue autour de l'avenir du site Technicolor et de ses salariés, ne doit pas être une chasse gardée des politiques locaux,  il doit être amplifié et élargi
Pour la CFDT, le dialogue autour de l'avenir du site Technicolor et de ses salariés, ne doit pas être une chasse gardée des politiques locaux, il doit être amplifié et élargi
Depuis des mois il trépigne. Dans l'ombre, loin des actions médiatiques des salariés de l'usine Technicolor où il n'est pas forcément le bienvenu. En prenant aussi régulièrement ses distances avec les prises de position de leurs représentants, délégués CFDT compris.

Figure syndicale historique de l'usine Thomson, devenu responsable du secteur des métaux à la CFDT de Maine-et-Loire, Michel Bouyer vient de sortir de sa discrétion pour appuyer, en fin stratège, là où ça fait mal : le manque de concertation des acteurs économiques, sociaux et politiques, autour de l'avenir du site.

"Des politiques locaux veulent faire de ce dossier leur « chasse gardée ». Les Métaux 49 considèrent que personne n’est propriétaire ou n’a d’exclusivité sur ce dossier, mais qu’il est nécessaire de mettre en marche toutes les forces vives du territoire, pour obtenir que chaque salarié de Thomson Angers ait un avenir dans l’électronique ou ailleurs" écrit son syndicat, dans un long communiqué publié ce mardi.

On pense aux réactions récentes et convergentes de Christophe Béchu, de Philippe Bodard et d'autres élus critiquant la main mise des élus de la ville, de l'agglo et de la région sur le dossier. La CFDT y associe implicitement les "partenaires sociaux" de l'usine, estimant manifestement leur implication insuffisante dans la négociation, pour faire aboutir les projets.

"Le syndicat souhaitait et souhaite toujours du concret qui aujourd’hui fait défaut pour assurer le devenir des salariés" insiste le communiqué, évoquant deux impérieuses nécessités selon lui : primo, "une négociation entre les repreneurs à ce jour connus (Eolane et Minerva)" et "toutes les forces vives du département"; secundo, "la mise en place d’un groupe de travail pour les 170 salariés, au minimum, qui se trouveront sans solutions".

"Que peut-on leur proposer ?" interroge la CFDT. Qui a bien entendu une première piste : que "Technicolor assume et finance un plan d’accompagnement des salariés et le fonctionnement d’une cellule de reclassement".



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par dudu le 12/09/2012 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le syndicat CFDT Métaux49 expose sa position au travers de son secrétaire par le biais d'une communication de son exécutif.
Le but est de donner clairement la position des MTX49 resté discret jusque la.
Des propositions avaient déjà été faites en début d'année, mais vite balayées par une intersyndicale omniprésente et bornée, qui a aujourd'hui sa part de responsabilité dans le dossier. Il semblerait d'ailleurs que ces derniers ne fassent plus l’unanimité sur le site, leur capital confiance ayan...
























Instagram


A PROPOS