Télé locale d'Angers, les réserves d'Eric Groud


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Le 14/09/2012 - 11:30 / modifié le 20/09/2012 - 14:13


Le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Maine et Loire doit rencontrer prochainement les acteurs du projet de télévision locale, porté par la ville et l'agglomération d'Angers. Lors d'un entretien à Angers Mag Info, il nous a fait part de ses (grandes) réserves.



Eric Groud, le président de la CCI, s'est montré très réservé sur le projet de la TV locale tel qu'il est présenté à ce jour
Eric Groud, le président de la CCI, s'est montré très réservé sur le projet de la TV locale tel qu'il est présenté à ce jour
C'est donc acquis. Le projet de nouvelle télévision locale d'Angers sera déposé le 24 septembre devant le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Annoncée en juin par la municipalité angevine, adoubée en juillet par l'agglomération, la candidature a été confirmée par l'hebdomadaire La Tribune d'Angers, dans son édition du 6 septembre.

Huit à dix salariés, un budget entre 800 000 et un million d'euros, un chiffre d'affaires prévisionnel de 100 000 euros la première année, 300 000 la cinquième... Particulièrement détaillée, l'information, signée du directeur du journal, Laurent Rouault, est passée... particulièrement inaperçue, y compris au sein de la rédaction d'Angers Mag Info. Mais elle n'a pas échappé au président de la Chambre de commerce et d'industrie, Eric Groud.

Discret jusqu'alors sur le sujet, ce dernier a indiqué dans un entretien qu'il nous a accordé, qu'il allait rencontrer prochainement les acteurs du projet. Surtout, il n'a pas fait mystère de ses réserves sur le projet, se joignant aux critiques déjà formulées à gauche comme à droite sur la viabilité et l'indépendance de la future télé locale.

"Quelle indépendance ?"

"J'ai peur d'une déviation, explique Eric Groud. L'angle va prendre une coloration fortement politique et on va suspecter la qualité de la ligne éditoriale en fonction des financeurs. J'aurai préféré qu'il y ait une approche un peu plus économique, qu'il y ait un vrai projet d'entreprise en disant « attention, on a connu TV10, on a connu Angers, 7, ça n'a pas bien fonctionné : quels sont aujourd'hui les facteurs clefs de succès ? Quels sont les éléments qui font une télé gagnante ?"

Pour le président de la Chambre de commerce, ce n'est pas l'intérêt d'une télé locale qui est en cause. Mais la façon dont le projet est porté. "On est tous d'accord pour dire « c'est bien qu'il y ait une télévision dans la 17e ville de France, maintenant qu'est ce qu'on met dedans et comment on la fait ? Il y a des télés à Nantes, en Vendée, à Cholet, un peu partout. Est-ce que ce n'est pas plutôt un projet départemental qu'on peut imaginer avec des décrochages locaux ?"

"J'ai un peu le sentiment, peut-être à tort, qu'on prend les mêmes et qu'on recommence" résume Eric Groud. À notre niveau, nous, établissement public, on n'a pas à rentrer dans la politique locale et on a vocation à travailler avec tous les acteurs locaux quelle que soit leur appartenance politique. »






1.Posté par Anthony le 14/09/2012 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention à ne pas trop vouloir tout mutualiser car on ne maîtrise plus grand chose, aussi j'ai bien peur que cette future télé (si elle voit le jour) ne soit l'émanation d'une autre et que par conséquent nous soyons téléguidé contre notre gré.

Monsieur Grould n'a pas tort, quand il dit que la ligne éditoriale doit absolument être préservée, il en va de la liberté de la chaîne, ce qui est fondamental si l'on veut apporter un service public.

Angers a besoin d'un média audio-visuel qui sache rel...

2.Posté par tchouky le 14/09/2012 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Tv de Cholet ou bien celles de Vendée sont émises depuis l'émetteur de Haute Goulaine (44) de forte puissance, certes avec des restrictions pour "arroser" vers le sud de ce dernier.
La quasi totalité du Maine et Loire reçoit la télévision depuis l'émetteur de Mayet dans la Sarthe (72) lui aussi de forte puissance.
Le CSA est bien mignon, mais le réémetteur d'Angers-Rochefort sur Loire, de faible puissance, d'où la chaine locale doit émettre couvre certes une partie de l'agglo d'Angers, mais...

3.Posté par Bernard le 20/09/2012 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La diffusion en TNT sur Angers n'a effectivement aucun intérêt sur le plan technique .... même France 3 (qui n'a pas pré-empté ce canal) n'en veut pas !

Angers Ville | Angers Métropole | Pays Loire Angers | Anjou | autres actualités | Evénements | Dépêches | L'info en direct






Document sans nom


















Instagram