Tempo Rives : Blitz a enflammé les bords de Maine


Rédigé par - Angers, le Mercredi 27 Juillet 2011 à 11:38


Installé entre l’Europe et les USA, Blitz the Ambassador, de passage à Angers hier soir dans le cadre des scènes estivales Tempo Rives, est un artiste qui force le respect. A lui seul il démontre que l’Afrique dont il est originaire est un continent chaleureux et accueillant. Hier soir il a littéralement mis le feu sur la Cale de la Savatte.



Blitz the Ambassador sur la scène de Tempo Rives
Blitz the Ambassador sur la scène de Tempo Rives
la rédaction vous conseille
Hier soir, ceux qui pensaient s’installer nonchalamment sur les pelouses des bords de Maine pour écouter distraitement la musique distillée par la scène Tempo Rives ont vite changé d’avis. Blitz n’est pas artiste à chanter loin de son public. Après un premier morceau très rythmé, bien au dessus des standards du hip hop et de l’afrobeat, pour se chauffer, Blitz et son groupe, l’Embassy Ensemble, ont rapidement invité le public à les rejoindre au pied de la scène. D’ailleurs, si la sécurité l’avait autorisé, c’est bien au milieu de la foule qu’il aurait donné la suite de son concert.

Né au Ghana en 1982, Blitz The Ambassador est parvenu en quelques années à s’imposer comme l’un des MC’s , en clair l’un des rappeurs les plus novateurs de la scène new-yorkaise. Après avoir fondé son propre label, Embassy MVMT il édite en 2009 un opus qui fera date : Stereotype.

Ce qui caractérise Blitz the Ambassador, c’est son orchestration souvent complexe dont le swing doit beaucoup au funk mais aussi à un savant mélange de musiques très véloces, auquel il associe les paroles des conteurs africains. C’est une musique qui rassemble. Pour preuve, en quelques minutes, le public adhère au son de cet ensemble hors norme, dont la chaleur dépasse largement le cadre de la scène. A quelques mètres le public exulte. Il est en transe, en communion avec l’artiste et son groupe.

On aime ou pas, mais Blitz en revisitant tous les genres de musique, du hip hop, en passant par les sons jamaïcains ou africains, en s’inspirant ou associant même les plus grands chanteurs noirs, s’impose désormais comme l'Ambassadeur d’une nouvelle norme musicale.

Sur scène, le chaleureux et souriant Blitz est épaulé par un trio de cuivre dynamique et puissant, pour ne pas dire complètement excité, capable d’entraîner toute une ville dans la danse. Blitz qui se veut le rassembleur de tous les africains, à l’image du premier président du Ghana, dont il a fait son héros, dégage une formidable envie de communiquer avec tous les peuples quelque soit leur couleur de peau. Au travers d’une musique qui fédère chacun s’y retrouve à un moment ou un autre.

Présent dans les plus grands festivals de la planète, Blitz et son groupe dégage toujours la même énergie communicative. A Angers, pour un festival de moindre envergure, mais tout aussi digne d’intérêt, il n’a pas fait la différence et le public, très important en fin de soirée, a semble-t-il apprécié. Et comme il disait récemment, ce n’est pas l’événement qui nous dicte notre son, c’est notre son qui s’impose à l’événement.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag