Tempo Rives : un été multiculturel avec Anga Tafè


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le Mardi 9 Août 2016 à 07:30


Un mélange d'afrobeat, de jazz et de hip-hop, Anga Tafè c'est un peu tout ça à la fois. Au-delà de l'échange musical, c'est aussi un échange culturel entre cinq Angevins d'origines française et malienne. En première partie des Londoniens de Sons of Kemet, ils connaîtront ce mardi soir pour le festival Tempo Rives, leur première grande scène. L'occasion de faire découvrir leur signature artistique.



L'artiste Ibrehma Tamega (ici, au centre, au milieu des musiciens du groupe) chante en bambara, langue nationale du Mali. (Crédit photo : Cat Savatier)
L'artiste Ibrehma Tamega (ici, au centre, au milieu des musiciens du groupe) chante en bambara, langue nationale du Mali. (Crédit photo : Cat Savatier)
la rédaction vous conseille
Lancé il y a à peine un an, le groupe Anga Tafè est un trait d'union musical entre la France et le Mali avec des artistes aux profils divers et variés. Le nom du groupe, issu de la langue bambara (langue nationale du Mali), signifie "faisons ensemble", ce qui représente bien l'esprit de partage à travers la musique. Composé de cinq musiciens, le projet a été créé peu avant un voyage au Mali.

« Angers est une ville qui compte de nombreux Maliens, notamment à travers le jumelage avec Bamako », explique Jean-Sébastien le saxophoniste. « Personnellement je ne connaissais pas grand-chose de cette culture musicale malienne et j’avais très envie de la découvrir à travers ce voyage que nous avons effectué à l’automne 2015. C’était surprenant de voir les qualités rythmiques qu’ont les artistes là-bas ». Composé d'une guitare, d'une basse, d'une batterie et d'un saxophone, le groupe pourrait se ranger dans la catégorie « jazz », mais la touche d’originalité d’Anga Tafè provient du chanteur Ibrehima Tamega qui associe des chants maliens aux compositions.

« Nous voulons proposer de la musique variée et pas uniquement afrobeat ou groove, on a pu enregistrer une maquette de cinq titres en janvier que l’on a présenté pour faire partie de Tempo Rives . » En plus des inspirations africaines, le groupe comporte également des influences hip-hop et jazz de quoi faire des compositions pleines d’originalité.
 
"On aimerait faire des concerts un peu partout dans le monde.
On compte retourner au Mali en février pour monter sur scène, ça va nous rappeler de bons souvenirs du premier voyage."

Quel est votre meilleur souvenir de la scène angevine ?
Jean-Sébastien :  "Nous sommes un groupe très récent donc nous n’avons pas fait beaucoup de scènes jusqu’ici, on a surtout joué dans des bars. On compte sur Tempo Rives pour nous faire connaître du public angevin. A titre plus personnel j’ai adoré jouer aux Accroche-cœurs il y a quelques années."

Quelle est la musique que vous écoutez en ce moment ?
" J’écoute beaucoup de hip-hop. Sinon, dans le côté plus jazz, j’adore John Coltrane et, à côté de ça, j’aime beaucoup la musique électro."
 
Quel instrument vous définit le mieux ?
"Question difficile, je pense que pour chacun d’entre nous, ce serait nos propres instruments. Nous sommes un groupe très éclectique et ce n'est pas évident de citer un instrument en particulier."

Si vous pouviez retourner dans une époque musicale, laquelle serait-elle ?
"Je dirais les années 1960-1970 où de nombreux styles musicaux se sont développés, comme le funk, le rock mais aussi le hip-hop. Il y avait une vraie effervescence musicale ! Toutefois je trouve aussi que le période contemporaine est très intéressante car l’électro se développe beaucoup et on a des sons de qualité."
 
Le lieu dans lequel vous rêvez de vous donner en concert ?
"Le grand Paléo Festival en Suisse me fait très envie, mais dans l’absolu, on aimerait faire des concerts un peu partout dans le monde. On compte retourner au Mali en février pour monter sur scène, ça va nous rappeler de bons souvenirs du premier voyage."
 
Quel est votre programme de l’été ?
"On a quelques petites scènes après Tempo Rives comme la buvette au Lac le 21 août. Sinon, dès septembre on aimerait aller en studio enregistrer notre premier album, nous avons déjà une dizaine de titres de prêts."

Anga Tafè sera sur la Cale de la Savatte ce mardi 9 août à partir de 20 heures, en première partie de Sons of Kemet.












Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com