Terra Botanica : affluence record pour l’Ascension


Rédigé par - Angers, le 10/05/2013 - 18:37 / modifié le 10/05/2013 - 19:49


Même si la température est encore un peu fraiche, le parc dédié au végétal, Terra Botanica (Angers) bat des records d’affluence au cours de ce long week-end. La combinaison des jours fériés du 8 mai et de l’Ascension y est certainement quelque chose. Du côté des gestionnaires du parc, on se frotte les mains.



Une saison qui commence plutôt bien pour Terra Botanica, malgré une météo printanière en demi-teinte
Une saison qui commence plutôt bien pour Terra Botanica, malgré une météo printanière en demi-teinte
la rédaction vous conseille
C’est une journée exceptionnelle qui s’inscrit dans le trio de tête des meilleures journées du parc depuis son ouverture », déclarait ce matin Alain Caillé, le directeur marketing du parc Terra Botanica, un peu fatigué. Avec plus de 4300 visiteurs individuels et familiaux, ce jeudi de l’Ascension, le parc qui en reçoit 1500 par jour en moyenne, est plutôt satisfait. « Nous commençons à acquérir une notoriété qui dépasse les frontières du Maine-et-Loire ».

Selon les premiers chiffres de la saison 2013 seulement 1/3 des visiteurs viennent du Maine-et-Loire. La plupart provient des départements voisins, de Bretagne, Charente, Centre et région Parisienne et parfois même des pays voisins comme ce couple d’agriculteurs d’Osnabrück, ville jumelle d’Angers, invité par des amis angevins. « C’est très agréable et les arrangements sont réussis. Ça donne des idées pour aménager notre jardin. Mais chez nous les plantes sont toutes petites, ici elles sont énormes », s’amusent les visiteurs allemands.

Selon Alain Caillé le parc est dimensionné pour accueillir 6000 personnes sans que les files d’attente soient trop longues aux entrées des animations. « Hier nous avons eu quelques attentes, mais sans que cela provoque une gêne perceptible chez les visiteurs ».

Ces derniers sont plutôt satisfaits, à l’exemple de cette famille venue de la région parisienne pour un week-end prolongé sur les bords de la Loire. « Nous ne connaissions pas ce parc. Même si ça représente un budget, ça reste acceptable. Les enfants (7 et 10 ans) ne sont pas ennuyés. Ils s’intéressent au jardin à cet âge. Ils ont appris comment poussent les plantes. La seule chose qui manque c’est peut-être un endroit pour pique-niquer ». Restaient néanmoins quelques insatisfaits qui trouvaient que c'était « un peu cher pour tout de même un beau jardin botanique ».

« Pour des raisons économiques, les familles préfèrent les parcs de proximité »

Caroline Legrand, gérante de la société Hortifleur, satisfaite de la collaboration avec le parc
Caroline Legrand, gérante de la société Hortifleur, satisfaite de la collaboration avec le parc
Ouvert pour sa quatrième saison, depuis le 13 avril dernier, Terra Botanica n’a pas souffert de la météo en demi-teinte que connaît l'Anjou depuis le début du printemps. « C’est justement quand le temps est légèrement nuageux que le parc offre ses plus belles couleurs », poursuit Alain Caillé. « De plus, les températures basses de cette année vont maintenir la floraison des fleurs printanières jusqu’au mois de juin, c’est encore mieux pour les visiteurs ».

Si cette année le parc n’offre pas d’animations spectaculaires censées déplacer les foules, cela n’empêche pas les visiteurs d’apprécier. « Terra Botanica est un parc thématique où les visiteurs, petits et grands viennent pour découvrir et apprendre. Cette année nous avons rajouté des personnages qui doivent amuser les plus petits ainsi qu’un marché végétal avec les producteurs locaux. Nous jouons sur le côté humain ».

Et visiblement ça marche. « Le partenariat avec le parc nous permet de nous faire connaître. Les gens nous posent des questions sur les plantes, comment les cultiver, comment les acheter. Et sur notre stand ils peuvent toucher les plantes », explique Caroline Legrand, gérante de la société Hortifleur de Savennieres, installée sur ce marché végétal. D’autres animations seront proposées au cours de la saison.

La crise économique semble profiter à ce type de parc. « Grâce à une communication ciblée, nous faisons une reconquête de notre clientèle individuelle. Pour des raisons financières, les familles se déplacent moins loin. Elles préfèrent les parcs de proximité », ajoute Alain Caillé, lequel constate par ailleurs une baisse de fréquentation des groupes.

« Les personnes âgées qui se déplaçaient en car sont aujourd’hui trop vieilles. Elles sont remplacées par des seniors plus actifs qui viennent de manière individuelle avec leur propre voiture. Nous avons donc un vrai travail à faire pour capter cette nouvelle clientèle ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par polimir le 11/05/2013 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un prix exorbitant pour un parc sans grand intérêt et certaines réalisations visiblement "en papier" (la sonorisation du film est mauvaise)... et l'on parle de "prix de crise" ! Je le déconseille vivement...

2.Posté par Tonton Flingueur le 11/05/2013 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alain Caillé, le directeur marketing du parc Terra Botanica: « Nous commençons à acquérir une notoriété qui dépasse les frontières du Maine-et-Loire ».
Cela me fait doucement rire d'entendre cela.Il y a de la méthode Coué dans l'air. En effet, rien n'a été fait pour faire connaitre ce parc, faut pas s'étonner qu'il décolle si lentement.C'est incroyable, pour un parc qui se veut le premier du genre en Europe...du typiquement angevin...

..
Encore du gâchis car il a du potentiel ce parc.
Au fait,...

3.Posté par Manon M''Gualidia le 12/05/2013 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Seul bémol, le prix, en famille, ça fait une plombe.
A part ça, lieu et visite très agréable avec quelques très belles attractions et de bonnes surprises : cinéma dynamique, balade dans les cimes, 4 éléments en hologrammes, balade reposante en bateau...
Beaucoup de potentiel... Parc à potentiel deviendra grand !















Angers Mag