« Terra vu du ciel », la nouveauté gonflée du parc Terra Botanica


Rédigé par - Angers le Mercredi 24 Juin 2015 à 08:00


C’est certainement l’attraction la plus attendue depuis l’ouverture de la nouvelle saison du parc ludo-éducatif Terra Botanica à Angers. Le ballon captif est prêt à embarquer ses premiers passagers pour une visite panoramique du site, avec vue imprenable sur les basses vallées angevines et la métropole angevine.



Le ballon captif s'éléve dans les cieux plusieurs fois par jour dès que les conditions météos le permettent
Le ballon captif s'éléve dans les cieux plusieurs fois par jour dès que les conditions météos le permettent
la rédaction vous conseille
En arrivant par l’autoroute, vous n’allez pas le rater. Perceptible à 20 km à la ronde, le ballon captif est visible même au sol et son enveloppe jaune sur laquelle on peut lire « Terra Botanica, l’aventure commence ici », attire inévitablement l’œil du voyageur. Quittez l’autoroute, prenez votre billet et bon vol au-dessus du parc dédié au végétal.
 
Pas si vite, car le billet d’entrée ne donne pas accès à la nacelle du ballon. Pour embarquer, il faudra s’acquitter de 2€ supplémentaires. « Le ballon ne peut pas voler par tous les temps et notamment lorsque le vent dépasse les 30km/h  », explique Denis Griffon, le directeur de Terra Botanica. « Il n’est donc pas concevable d’intégrer un vol dans le billet d’entrée. Ça ferait des déçus en cas d’impossibilité de voler. De plus certains ne veulent pas monter, pour diverses raisons ». Ainsi, pour ceux qui tiennent à s'envoyer en l'air, il suffit de consulter les conditions météo avant. « Prochainement, elles seront indiquées sur le site web du parc », indique Denis Griffon
 
Piloté par Mickaël, un aérostier également pilote de montgolfière et formé au jardin André Citroën à Paris pour le pilotage des ballons captifs, l’engin atteint les 150m au-dessus du sol en moins de 10 minutes. Il en faudra autant pour redescendre. « Et si le fil se rompt ? » questionnent inévitablement les passagers. « C’est direct la stratosphère », s’amuse Mickaël. « Il y a six ballons de ce type en France et ça n’est jamais arrivé », rassure l’aérostier. « Mais nous avons une procédure de sécurité que j'espère ne jamais avoir à mettre en œuvre ». Ouf, nous voilà sauvés !
 
D’un volume de 6000 m3, le ballon gonflé à l’hélium en une dizaine d’heures monte en douceur dans les airs à tout moment de la journée, la nacelle circulaire qui peut embarquer 29 passagers, se balançant légèrement au gré de la brise.
 
Là-haut, le bol d’air est garanti et la vue sur le parc, les basses vallées angevines classées Natura 2000, les rivières, Angers et sa métropole, imprenable. Ça vaut bien les 2 € supplémentaires. « A Eurodisney la même attraction coûte 16 € en plus du billet et 7€ à Vulcania », ajoute Denis Griffon qui compte bien sur cette nouveauté pour doper la fréquentation du parc.
 
« C’est une attraction douce et écologique qui correspond bien aux valeurs de Terra Botanica »

« Notre objectif est de faire au moins aussi bien que les années précédentes. Et nous sommes bien partis », note à ce propos le directeur. « Cette année nous avons fait une journée à 6000 visiteurs. Ça n’était jamais arrivé, c’est le record absolu du parc. C’était le dernier jour du tarif réduit pour les Angevins. Depuis nous avons fait des grosses journées à 3400 ». Pour autant, impossible de connaître encore de connaître le cumul de fréquentation depuis l’ouverture de la saison.

Angers vu depuis le ballon de Terra Botanica (cliquez pour agrandir)
Angers vu depuis le ballon de Terra Botanica (cliquez pour agrandir)
L’inauguration officielle du ballon ayant lieu ce jeudi 25 juin, Denis Griffon, qui réserve quelques surprises aux invités, souhaite laisser la primeur de l’annonce à Christian Gillet, le président du Conseil départemental et du Groupement d'intérêt public (GIP) qui gère désormais Terra Botanica.  « Ce que je peux dire c’est qu’à moins d’avoir une météo catastrophique, mathématiquement nous devrions faire mieux que l’année précédente », se contente Denis Griffon, en se gardant de crier victoire.
 
Pour revenir au ballon, s’il table sur 1000 passagers par jour, il ne peut pas appréhender le nombre de jours où celui-ci pourra s’élever dans les cieux angevins. D’autant que le plateau sur lequel est installé le parc est parfois assez venteux. Mais il se veut optimiste.  Et les premiers passagers sont plutôt ravis de l’expérience. « Ça tangue un peu, mais ça semble très sécurisé », note Brigitte, une Lavalloise venue passer la journée au parc avec des bénéficiaires des Restos du Cœur. « Je travaille dans un jardin et j’ai apprécié le parc, l’accueil, les informations, la propreté. Et le voir de là-haut c’est formidable ».
 
Cette nouvelle attraction aura couté 1,3 M€. Ce montant, qui vient s’ajouter au coût d’amortissement déjà élevé du parc, comprend le ballon, mais aussi et surtout les installations au sol, la salle d’embarquement avec rétrospective sur l’aérostation angevine  et notamment les 250 m3 de béton qui permettent de retenir l’ensemble. Pour supporter cet investissement, les responsables du parc espèrent bien qu'il dopera durablement l'attractivité du parc. « C’est une attraction douce et écologique qui correspond bien aux valeurs de Terra Botanica. Il permet d’apprécier l’environnement végétal et de mieux comprendre la géographie des lieux », conclut Denis Griffon.

 


Si vous ne visualisez pas le diaporama, cliquez ICI




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06




cookieassistant.com