Terreur à la Collégiale Saint-Martin...


Rédigé par Cyril Simon - Angers, le Mercredi 30 Juillet 2014 à 00:33


Tous les jeudis, jusqu’au 28 août, la Collégiale Saint-Martin remonte plus de deux siècles pour se poser à l’été 1793. Quelle place pour Angers et sa région en pleine Terreur ? C’est le fil rouge de cette visite proposée par le Théâtre de l’Extrême, dans laquelle chanson, théâtre et musique s’entremêlent, sur un ton décalé et enjoué.



Les comédiens, à quelques minutes de la "grande répèt'", fiers de leur toute nouvelle machine à trancher
Les comédiens, à quelques minutes de la "grande répèt'", fiers de leur toute nouvelle machine à trancher
la rédaction vous conseille
Il est 22 heures, parvis de la Collégiale. En ce soir de répétition générale, la dizaine de comédiens s'apprête à se mettre en place, la mine joviale. Le chef de bande, Emmanuel Dupont, donne ses dernières instructions. La première a lieu demain. La pression ? Apparemment non, sans doute parce que le spectacle a déjà eu lieu l'an dernier ici même.

Rien de nouveau sous le soleil donc, si ce n'est quelques détails : "Je nage littéralement dans ma chemise cette année, mon régime a fonctionné", s'amuse un des comédiens devant Emmanuelle, qui ne s'affole pas et lui rafistole en quelques secondes. Plus loin, l'un des personnages phares fait le pitre devant ses compères.

Il y a des jeunes, des moins jeunes, des amateurs, des professionnels, des filles et des garçons. Mais surtout, il y a des républicains et des contre-révolutionnaires.

En effet, le 17 juin 1793, Angers a ouvert ses portes à l'armée catholique et royale de Vendée. Un nouveau fief royaliste à l'ouest ? Voilà pour la situation initiale, la visite peut commencer.

"Rythmé, intéressant, divertissant, et parfois potache"

Costumes blanc sec, bonnets phrygiens, cocardes, les révolutionnaires débarquent dans la nef centrale. La faible lumière jaillissant des carreaux éclairent leurs visages animés. Le ton se veut gouailleur, les personnages s'invectivent à souhait. Dans un style très épuré, la collégiale parvient à créer une ambiance intimiste dans laquelle la centaine de spectateurs s'immisce allègrement.

"C'est à la fois rythmé, intéressant, divertissant, et parfois potache", explique Emmanuel, "on en apprend beaucoup sur le lieu, sur l'histoire d'Angers pendant la révolution, et sur son état d'esprit. Les ressorts s'avèrent très complexes, ce n'est ni blanc, ni noir. On essaye de restituer tout cela, sans être didactique". Il a aussi mis un point d'honneur à traiter de la place de la femme, un rôle quasiment réduit à néant dans les manuels d'histoire.


"Un lieu intarissable"

Trois révolutionnaires en pleine tirade dans la nef centrale
Trois révolutionnaires en pleine tirade dans la nef centrale
Sur une musique composée par Vincent Drouin, on déambule dans la bâtisse du roi René, parfois découvre-t-on des lieux inédits, inaccessibles en temps normal. Vous n'en saurez pas plus... Emmanuel, par ailleurs responsable de la valorisation et de l’animation du Château du Plessis-Macé, y présente des visites théâtralisées depuis maintenant huit ans : "On a affaire à un lieu intarissable, il y a toujours des choses à découvrir, ou à réinventer".

Le choeur gothique, le sacraire, la crypte, les sculptures (un coup d'oeil sur la Vierge allaitant )... tout est propice à relecture.

La nouveauté -la seule dont on a le droit de parler plutôt- se trouve cette année à l'extérieur : une guillotine flambant neuve trône fièrement dans le jardin, prêt à trancher. Néanmoins, aucun décès n'est à signaler dans le public. Au contraire, au terme de la première représentation, beaucoup semblent enthousiastes : "C'était vraiment génial, une bonne surprise", confie Christine.

Un mélange d'histoire et de divertissement, engageant et grand public, clairement dans l'air du temps.

Rendez-vous à 21h15 tous les jeudis sur le parvis de la Collégiale.

Tarifs : 9,5 € / 5 € / gratuit jusqu'à 12 ans / tarif famille : 20 €.
Renseignements au 02 41 81 16 00.

Réservation en ligne
ici.












Angers Mag












Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06







cookieassistant.com