The French connection : des moments en or à l'Austin Week


Rédigé par Kevin CURTIN (Austin Chronicle) - Angers, le Dimanche 18 Septembre 2016 à 11:10


L'éditorialiste musical de l'hebdomadaire Austin Chronicle, Kevin Curtin, a découvert Angers en même temps que plusieurs autres dizaines de Texans, tout au long de l'Austin Week. Associé à la rédaction d'Angers Mag, il livre une première chronique inspirée de la première partie de son séjour angevin, dont nous vous proposons ci-dessous une large sélection. Eclairant.



Le journaliste américain Kevin Curtin a suivi durant toute la semaine le déroulement de l'Austin Week, mais également croisé quelques-unes des "spécialités" françaises : il est ici devant le grand théâtre, devant les manifestants contre la loi Travail !
Le journaliste américain Kevin Curtin a suivi durant toute la semaine le déroulement de l'Austin Week, mais également croisé quelques-unes des "spécialités" françaises : il est ici devant le grand théâtre, devant les manifestants contre la loi Travail !
la rédaction vous conseille
Paris craint. C’est New York teintée au vin rouge. Très (en français dans le texte) impersonnel. Angers, à 300 kilomètres au sud-ouest, est la ville relax dont vous rêvez, lorsque vous déambulez au cœur de rues dont les pierres sont plus vieilles que les Etats-Unis, enivré par l’inénarrable arôme du pain frais, avant de se poser à la terrasse d’un café imbibé de caféine, d’alcool, en compagnie d’étrangers loquaces.
Avec ses vieux châteaux et ses hordes d’étudiants bruyants, Angers figure une ville empreinte d’histoire avec une âme jeune – qui n’est pas sans rappeler sa ville jumelle : Austin, au Texas.

Cette semaine, des dizaines de Texans ont traversé l’Atlantique pour se poser dans cette ville-sœur, dans le cadre de l’Austin Week –un rendez-vous à la croisée de la musique texane, des arts, du cinéma, de la nourriture et de la culture. L’échelle de l’invasion ? Vous ne pouvez pas faire trois pas dans l’hyper-centre de la ville sans croiser quelqu’un qui vous rappelle votre chez vous !
Les disciplines s’entrecroisent, parfois séparément. Ce mercredi après-midi, Ethan Azarian, compositeur et peintre muraliste ( vous voyez les vaches de couleur et les maisons flottantes partout à Austin ?) s’éclatait ainsi en plein air avec le joueur de scie musicale Jeff Johnston pendant que des profs texans enseignaient le two-stepped non loin de là. Quelques heures plus tard, je retrouvais Azarian menant une marche d’étudiants en route pour les berges de la rivière, pour peindre une fresque sur un vrai mur.
« Personne ne sait ce qui va se passer, parce que je ne parle pas français, et ils ne parlent pas anglais », souriait le bonhomme. « Mais c’est comme ça que le meilleur advient, ou en tout cas qu’on lui laisse une chance d’advenir. »
La peinture, qui sera complétée tout long de la semaine prochaine, figurera un pont au-dessus de l’eau avec des planètes le surplombant et reliant la cathédrale Saint-Maurice d’Angers à la Frost Bank tower d’Austin. Ou quand la vénérable Angers rencontre la toute jeune Austin.
"Avec ses vieux châteaux et ses hordes d’étudiants bruyants, Angers figure une ville empreinte d’histoire avec une âme jeune – qui n’est pas sans rappeler sa ville jumelle : Austin, au Texas"

Andy Bianculli and Jai Malano. Crédit photo : LETITIA SMITH (photo issue de l'article original de Kevin Curtin, sur le site de l'Austin Chronicle
Andy Bianculli and Jai Malano. Crédit photo : LETITIA SMITH (photo issue de l'article original de Kevin Curtin, sur le site de l'Austin Chronicle
La nuit précédente, l’Austin Week s’était lancé avec un spectacle des ATX 6, un groupe de compositeurs austinites réunis par Chris Brecht - qui campe un formidable sixième homme- pour jouer dans divers festivals internationaux tout au long de l’automne. La troupe a joué dans la salle blindée du Jokers Pub et expérimenté une phénomène rare à Austin : le public est resté calme et attentif tout au long du show.
On a appris plus tard qu’il ne s’agissait pas d’une coutume locale mais d’une réaction sincère à la musique proposée par les ATX6. Quelques-uns, dans le public, ont même pris ces musiciens solos pour un groupe, parce que chacun accompagnait l’autre dans sa prestation. C’est le principe –et le challenge- du projet ATX6 : la collaboration forcée. "Je ne peux forcer aucune de ces personnes à collaborer avec moi !", s'insurge Park (l'un des ATX6, NDLR). "Vous pouvez semer les graines autant de fois que vous le voulez, mais la bonne musique vient naturellement, parce que les gens veulent le faire. Elle vient quand les planètes sont alignées."
 
Mercredi soir, le dernier phénomène en date de la scène austinite, le Golden Dawn Orchestra, s’est fait remarqué, descendant la rue Saint-Laud dans leurs tenues astrales, dégageant de la fumée et psalmodiant : « Golden Dawn arrive ! »
La bande à Kalu James a réchauffé une heure durant les cœurs réunis dans le lieu du jour (en français dans le texte), Le Boléro, avec un mix électrique de rock, reggae et soul, qui est la marque de fabrique du chanteur austinite à la voix chaleureuse.
Sur ce, le Golden Dawn a explosé les yeux de l’assistance avec sa disco afrobeat hallucinogène. En prenant leurs marques et en laissant des paillettes dans les cheveux de beaucoup d’entre eux, les neuf membres du groupe n’ont pas autant représenté Austin que la planète Mars !
 
(…) Malgré quelques moments d’incompréhension (un barman du James Joyce Pub n’a guère apprécié l’excellent jazz de Mood Illusion, NDLR), les moments magiques d’inspiration et de joie partagés à Angers ont été légion, parfois dans les endroits les plus étranges, le plus souvent après minuit.
Ainsi, mercredi soir, le meilleur spectacle n’a pas eu lieu dans un bar ou une salle, mais dans la cuisine d’un château urbain, quand les ATX6 y ont posé leur valise, à deux heures du mat’. Portés par les vapeurs de l’air ambiant et le vin sur la table, les musiciens d’Austin nous ont offert un bœuf mémorable, autour de reprises d’Amy Winehouse (« Valerie »), Ola Belle Reed (« High on a mountain ») ou The Band (« The Weight), où même les Françaises chantaient « Take a load off, Annie ».
Des instants incroyables, dont on espère se souvenir, car ils ne vivront jamais à nouveau. Voilà (en français dans le texte).

Le texte complet et original de Kevin Curtin a été publié vendredi sur le site de l'Austin Chronicle.








Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag












Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01







cookieassistant.com