ThyssenKrupp, la bataille pour sauver les emplois est lancée


Rédigé par - Angers, le 30/09/2014 - 07:54 / modifié le 26/10/2014 - 10:54


La partie "sera difficile", a estimé Christophe Béchu, le maire d'Angers, au sortir d'une rencontre lundi avec les salariés angevins du fabricant d'ascenseurs. Mais ces derniers sont bien décidé à tout faire pour préserver le maximum d'emplois et une "vraie" activité de production. Ils manifestent de nouveau ce mardi après-midi.



Sous une pluie fine, entre 250 et 300 personnes ont manifesté pour la préservation des emplois chez ThyssenKrupp Elevator.
Sous une pluie fine, entre 250 et 300 personnes ont manifesté pour la préservation des emplois chez ThyssenKrupp Elevator.
la rédaction vous conseille
Ils remettront ça ce mardi après-midi de la place du Ralliement jusqu'à la préfecture, avant une rencontre programmée avec le préfet de Maine-et-Loire. Entre 250 et 300 personnes ont manifesté lundi matin devant la mairie d’Angers (Maine-et-Loire) contre le projet de restructuration du site angevin de production de ThyssenKrupp Elevator, le n°3 mondial de la fabrication d’ascenseurs, lequel prévoit, rappelons-le, la suppression à l’horizon 2015 de 258 des 442 emplois de l’usine.

"Avec plus de 50% des effectifs supprimés, c’est clairement la viabilité de l’entreprise qui est en jeu. Pour nous, l’objectif est simple : il s’agit de préserver 100% des emplois" soutient Pascal Bouvier, secrétaire départemental de la CGT, venu appuyer l’action des employés de ThyssenKrupp, reçus en délégation par le maire et président de l’agglomération d’Angers, Christophe Béchu.

"Nous lui avons soumis notre analyse qui vise à étudier toute alternative possible en faveur du maintien de l’emploi, explique Frédéric Lalande, délégué du personnel CGT, C’est certainement compliqué de faire annuler un tel plan, mais l’enjeu, c’est bien la disparition de l’un des derniers sites de production industrielle d’ascenseurs en France. Pourquoi ne pas imaginer qu’Angers puisse profiter des autres activités du groupe ThyssenKrupp ?"

Interrogé lundi midi sur le sujet, Christophe Béchu a refusé de tomber dans la sinistrose comme dans la démagogie. "Je ne vais pas monter sur des barricades en criant qu'on va sauvegarder tous les emplois. Maintenant, il ne faut rien s’interdire pour éviter que l’activité de tôlerie fine ne quitte le territoire : tout n’a pas encore été essayé, mais ce ne sera pas facile". Le maire d'Angers a reconnu directement qu'il était moins simple de discuter avec la direction d'un groupe international comme ThyssenKrupp qu'avec une entreprise locale.

"Je ne pense pas que ce soit une bonne technique que de laisser à penser que tout fout le camp, surtout quand on entend tout faire pour attirer de nouvelles entreprises sur le territoire" insiste le maire d'Angers, qui a fait part de nouveau de la "sidération" provoqué par l'annonce du projet, lors du conseil municipal. Alain Pagano, le conseiller municipal communiste, en a profité pour l'inviter à se prononcer contre les licenciements boursiers au Sénat, déplorant que la législation française ne soit pas assez contraignante sur le sujet. Frédéric Béatse, l'ancien maire d'Angers, a plaidé pour ne pas tomber dans "une vision à court terme" sur le dossier, considérant notamment qu'il était peut-être possible d"anticiper une reprise" du marché de l'ascenseur.

Du côté des employés angevins de ThyssenKrupp, on sent que l'état d'esprit oscille entre volonté de se battre et une certaine résignation pour certains, pessimistes quant aux chances de maintenir l'outil de production. "Ça me donne le sentiment qu'à un moment donné, ils ont choisi d'appuyer sur le bouton. On savait que ça n'allait pas bien mais de là à une coupe aussi sombre, ça nous a surpris" explique Pascal, huit ans d'ancienneté.

Le prochain comité d’entreprise censé engager le plan de sauvegarde de l’emploi est programmé le 14 octobre. D'ici là, la CGT, majoritaire dans l'entreprise, a concédé qu'elle n'allait pas multiplier les actions pour "économiser ses forces".




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Feelgood le 30/09/2014 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ben voui... cette n a jamais compris qu il ne fallait pas mettre en matière d entreprises, tous ses oeufs dans le même plat! Une proportion plus grande du territoire actuellement occupée par les entreprises aurait du être envisagée...au lieu de cela, les bons socialistes on passé leur temps à construire des immeubles d habitations en veux en voilà ..au lieu de faire venir, tels de bons commerciaux, des entreprises et des emplois....

On a une ville qui se meurt en matière d'emplois, le dynamism...

2.Posté par Miko le 30/09/2014 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Angers a vraiment intérêt à entre dans une véritables concurrence avec les autres villes phare environnantes....On ne peut pas se contenter juste de l existant.. Ce n est pas à ce rythme que les emploi augmenteront en masse!

Si Thyssen disparait et bien faut proposer des pistes avantageuses à d'autres...Faut attirer.. et comment on attire.? Le débat doit se faire à ce niveau...tant pis pour les emplois qui vont disparaître...C'était y 10 ou 20 ans avant qu il fallait préparer la chute future ...

3.Posté par jean-luc le 01/10/2014 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne connais pas MIKO mais son point de vue est tres juste, on a élu un nouveau Maire j,e sais qu'il essaiera TOUt pour remettre ANGERS dans une dynamique industrielle variée mais cela orendra du temps...IL faut en effet payer des années de Clhoroforme de gestion Socialiste...OUI prenez exemple sur CHOLET!!!!!!!!








Angers Mag















Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06


cookieassistant.com