Tour de France : la coupe champêtre des agriculteurs angevins


Rédigé par - Angers, le 11/07/2013 - 19:09 / modifié le 12/07/2013 - 23:19


Cela fait 100 ans que le Tour de France sillonne les plus belles régions françaises. Ce jeudi il traversait l’est du Maine-et-Loire, l’occasion pour les agriculteurs de la région de se mettre en valeur et de profiter de l'impact médiatique de l'événement.



Les agriculteurs créateurs posant au milieu de leur oeuvre
Les agriculteurs créateurs posant au milieu de leur oeuvre
la rédaction vous conseille
Les agriculteurs ont besoin de se faire connaître. Le passage du Tour de France dans notre région c’est une véritable occasion », expliquait ce matin à Montigné les Rairies (Maine et Loire), Yvan Poirier, le représentant du syndicat des Jeunes Agriculteurs de Maine et Loire.

Associés pour l’occasion à la Fédération Départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA), et la Normande Angevine, association de promotion de la race Normande, les Jeunes Agriculteurs participaient à la réalisation d’une œuvre dont le résultat était seulement visible du ciel, par les hélicoptères qui suivent la course.

Issus principalement de la région de la région de Durtal – Baugé, les agriculteurs – une quarantaine - se sont installés dans la prairie de l’un des leurs, Anthony Barillé, sur le parcours de l’étape Fougères – Tours pour concevoir leur tableau. « Nous n’avons pas fait un énorme gâteau comme les autres régions, mais une coupe de glace, avec du chocolat et de la crème chantilly », expliquait les concepteurs, ravis d’avoir pu mener à bien ce travail original avant le passage de la caravane.

Cette création était proposée dans le cadre du concours organisé par la FNSEA (fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) et Amaury Sports Organisation (ASO), la société organisatrice du Tour. L’opération lancée en 2008, intitulée « les agriculteurs aiment le Tour », permet de valoriser le monde agricole.

Après les cœurs, les maillots ou encore les vélos, des années précédentes les artistes ruraux devaient illustrer à leur manière la thématique « de la fourche à la fourchette ».

Des agriculteurs qui ne manquent pas d’humour

Et le résultat vu du ciel
Et le résultat vu du ciel
Lancée en mai dernier sur le papier, cette œuvre champêtre aura nécessité 60 grosses bottes de paille et 200 petites pour réaliser la coupe, de la chaux pour faire la crème et de la bâche noire pour le chocolat. Le chiffre 100, imposé par le cahier des charges des organisateurs, était composé d’un vélo dont les deux roues étaient animées par les agriculteurs faisant la ronde. Des bougies aux couleurs des différents maillots complétaient le dispositif.

« Nous avons fourni les coordonnées GPS aux organisateurs du Tour. La télévision va nous filmer, c’est sûr », s’amusaient les organisateurs qui ont ajouté à l’ensemble quelques vaches dont une génisse avec des pois rouges et un slogan adapté : « Allez veau clair ». Malgré les problèmes économiques auxquels ils sont confrontés, les agriculteurs ne manquent pas d’humour.

« La seule incertitude, c’est l’événement très important pour lequel l’hélicoptère serait détourné. Nous ne sommes pas prioritaires », ajoutait Yvan Poirier.

A l’heure dite, après le passage de la caravane publicitaire dans la grande rue de Montigné dont la population avait quintuplé, les premiers hélicoptères sont apparus dans le ciel annonçant l’arrivée imminente des premiers coureurs. L’un d’eux s’est détourné pour survoler l’œuvre des agriculteurs qui, levant les yeux au ciel pour attirer l’attention du pilote, en ont pratiquement oublié de regarder le peloton. On ne peut pas avoir les yeux partout.

Heureux d’avoir participé, les agriculteurs angevins n’attendent plus qu’une chose, revoir leur œuvre à la télévision ce soir. Quelques secondes de joie partagée et peut-être un prix à la clé : participer à l’arrivée du Tour, sur les Champs Elysées en … 2014.







Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par barreau le 11/07/2013 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour ces très belles photos.
Pourtant malmenée (a juste titre) dans sa réputation, il suffit de voir les visages des spectateurs pour comprendre que cette course reste la manifestation sportive la plus populaire de France.
Peut-être en raison de sa gratuité et du fait qu'elle vienne au domicile des gens.

2.Posté par barreau le 12/07/2013 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour moi, le Tour serait plus beau s'il n'y avait ces problèmes de dopage et ce déferlement de chauvinisme imbécile et déplacé qui consiste à recouvrir sa voiture ou son camping-car d'un énorme drapeau (noir et blanc par exemple..).
Je finirais par un extrait de la chanson d'Henri Tachan :
"Ce s'rait chouette si tous les drapeaux
Voulaient bien se donner la hampe,
Ca f'rait des pyjamas très beaux,
Des soutiens-gorge pour les vamps.
Ce s'rait chouette si tous les drapeaux
Finissaient un jour drap...

3.Posté par armoli le 12/07/2013 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé ce commentaire a été modéré pour non respect de la charte éditoriale du site www.angersmag.info.















Angers Mag