Tour de vis budgétaire : des idées pour François Fillon


Rédigé par - Angers, le 07/11/2011 - 07:40 / modifié le 07/11/2011 - 07:49


À la recherche de 8 milliards pour boucler le budget 2012, le Gouvernement annoncera ce jour un nouveau plan de rigueur, lequel, n’en doutons pas, touchera ceux que la crise impacte déjà fortement à savoir : les bas et moyens salaires ainsi que les artisans et petits commerçants. Europe Écologie les Verts, par la voix du Vice-président de la Région des Pays de la Loire, Matthieu Orphelin, avance quelques propositions.



l'écologiste Matthieu Orphelin
l'écologiste Matthieu Orphelin
Si les nouvelles restrictions budgétaires sont déjà dans la tête du premier ministre François FILLON et si son ministre du Budget, François BAROUIN annonce qu’elles seront équitables, il est à peu près acquis que ce seront les plus faibles, ceux qui n’ont aucun patrimoine ni réserve financière, qui trinqueront.

Un internaute proposait il n’y a pas si longtemps de réduire les indemnités et salaires des plus hauts fonctionnaires de l’État de 1000 euros par mois (une paille pour ces derniers) pour trouver les 8 milliards manquants sur l’année. Il est évident qu’à la veille d’une élection présidentielle une telle implication marquerait les esprits. Ils préconisent un effort national, mais sans eux, bien sûr.

Europe Écologie les Verts avancent d’autres solutions pour une austérité équitable.

« Pour parvenir à résultats, les mesures envisagées par François Fillon et ses ministres seront, pour la plupart, contre-productives et antisociales : réduction des remboursements de soins, coupes sombres dans le budget de l’État et de ses opérateurs publics comme l’ADEME, hausse de la TVA sur les travaux du bâtiment au moment où il faudrait soutenir encore plus la rénovation énergétique des logements » avance Matthieu Orphelin, l’un des vices président de la Région des Pays de la Loire.

Il propose donc quelques idées qui, au contraire, pourraient améliorer immédiatement l’équilibre du budget national, tout en renforçant la solidarité et en préparant l’avenir et la transition écologique de l’économie :

- baisse des dépenses d’équipements militaires en particulier dans le nucléaire militaire (3 milliards d’euros),
- mise en place, enfin, d’une taxe sur le kérosène (1 Md €)
- hausse de l’impôt sur le revenu pour les très hauts revenus (2 Mds €)
- réduction de niches fiscales, notamment celles sur la réduction de l’ISF pour investissement (2 Mds € immédiatement, plus de 20 Mds€ à terme).

« Les 8 milliards cherchés peuvent donc être facilement trouvés par le premier ministre, avec des mesures radicalement différentes de celles du désastreux plan d’austérité qu’il nous prépare. Espérons qu’il s’en rende compte », conclut Matthieu Orphelin, convaincu que, comme en Grèce et l'Italie, le Gouvernement préfèrera alourdir les charges des plus faibles plutôt que puiser dans les poches des plus riches. Une solution radicale qui risque fort de le conduire dans le mur pour les échéances qui vont suivre.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag