Tourisme : "Réveillons la belle endormie !"


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers, le 24/03/2015 - 20:58 / modifié le 25/03/2015 - 16:42


A la tête de Loire & Sens, un nouveau complexe hôtelier récemment ouvert à Juigné-sur-Loire, Dominique Denis regrette une trop faible combativité collective pour promouvoir les nombreux trésors touristiques d'Angers et de l'Anjou. Comme un air de déjà entendu...



Tourisme : "Réveillons la belle endormie !"
la rédaction vous conseille
« Angers et l'Anjou forment un vrai territoire touristique, mais il faut lui donner un nouveau dynamisme, au national comme à l'international ». Dominique Denis est un nouveau venu dans l’univers du tourisme. Installé au Fief de la Thioire depuis Octobre 2012, il a construit un complexe hôtelier haut de gamme, avec 45 chambres, restaurant gastronomique, auditorium pour concert ou conférence, et spa.

Cet ancien cadre dirigeant dans la finance a saisi l'opportunité d'investir sur sa terre d'origine où il a développé cet ambitieux projet qui dote le Sud-Loire et la commune de Juigné-sur-Loire d'un tout nouvel outil d'accueil touristique, qu'il s'agisse de tourisme d'affaires ou de loisirs.

Depuis qu’il s’est lancé, Dominique Denis a côtoyé bon nombre d’acteurs du tourisme et de la viticulture. « L’Anjou est magique. Mais la facette touristique de notre territoire est à mon sens grandement sous-exploitée ; son image n'est qu'à 20 % de ce qu'il mérite ; d'autres que moi investissent actuellement sur notre territoire, en y croyant fortement ; nous avons tous l'envie et la ferme volonté de contribuer activement à un renforcement de la dynamique touristique collective, acteurs du public et du privé réunis dans une même ambition » souligne le dirigeant.

La cause selon lui ? « Un manque certain de notoriété. Notre territoire porte un signal faible. Alors qu’on a une longue histoire, des paysages, des châteaux, des musées, la Loire, des vins. Sans parler de Terra Botanica, symbole potentiellement fort pour la patrie du végétal. On a tout ». Avec les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, il souhaite simplement « aider à faire bouger les lignes ; le moment est propice à la définition et la mise en œuvre rapide d'une nouvelle ligne claire en matière de tourisme à Angers et en Anjou ».
Cibler "les régions nationales, européennes, voire mondiales, dont nous savons que leurs habitants sont naturellement attirés par nos atouts".

"Il n'est pas question d'imaginer des budgets supplémentaires considérables. En revanche, réaffectons des budgets pour communiquer de manière volontariste sur les spécificités les plus attractives de nos territoires, avec comme cibles les régions nationales, européennes, voire mondiales, dont nous savons que leurs habitants sont naturellement attirés par nos atouts. Le tourisme étant clairement pour moi un agent économique, toute notre économie a à y gagner ; et l'économie, ce sont des emplois"  insiste Dominique Denis.

Et le chef d'entreprise, pour conclure, de rejeter en bloc le qualificatif de « belle endormie », trop souvent accolé à la ville d'Angers ; et de citer un exemple d'actualité : "Dans quelques mois, le TGV mettra Angers à 1h15 de Montparnasse ! Associé à une accessibilité déjà hors du commun par tous moyens de transport, cet élément est une avancée capitale. Nous n'en parlons pas assez. C'est une fantastique opportunité de communication et d'image, mais il faut le faire dès maintenant. Nous devons être plus qu’une ville entre Paris et Nantes... Mettons en commun toutes les énergies et toutes les bonnes volontés, publiques et privées , pour faire de nos territoires une destination touristique à signal fort".








Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par fabien le 26/03/2015 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne initiative et comme le dit monsieur colin le tourisme et l'économie touristique et cuturelle doivent être des priorités mais l'on comprend mal qu'il combatte le projet rive d'arts aux Ponts-de-Cé qui correspond tout à fait à cette attente. Sont- ce seulement des postures politiques voire politiciennes?

5.Posté par Vincent Antoine le 25/03/2015 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le constat est juste, et toutes les solutions pour promouvoir notre territoire seront les bienvenues. Mais je persiste dans l'idée qu'il manque à notre ville (en tant que capitale départementale) un signe fort suffisamment symbolique pour attirer les touristes, bien au delà de ses qualités esthétiques, de cadre de vie ou même celles liées à son histoire.

Personne n'ignore les qualité de Saumur, de ses vins, ses activités du Cadre Noir, ou même de son château, alors qu'Angers occupe "pour ainsi...

4.Posté par barreau le 25/03/2015 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
constat récurent mais tellement vrai.
-Comment voulez vous faire connaitre et reconnaitre l' Anjou quand notre territoire n'a pas de visibilité, n'a plus de repères et ne sait pas où se situer ?
-Comment voulez vous faire connaitre et reconnaitre l' Anjou quand systématiquement on se place dans l'ombre des bretons (compris Nantes) en ayant toujours une position de soumis ... ?
-Comment voulez vous faire connaitre et reconnaitre l' Anjou quand les habitants de ce territoire ont oublié les riches...

3.Posté par Christophe MARQUET le 25/03/2015 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une locomotive touristique endormie en Anjou...le tourisme de mémoire...6 millions de visiteurs payants chaque année en France et l'Etat mise sur les régions pour faire sortir les touristes étrangers de Paris (Cap des 100 000 millions).
En valorisant Pignerolle à travers son gisement historique exceptionnel, nous pourrions capter de nombreux touristes!

2.Posté par Syl le 25/03/2015 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce monsieur à tout à fait raison et pas seulement en matière de tourisme. C'est également valable pour le commerce, l'économie... Angers souffre à cause de ce manque de notoriété et bloque son développement.

1 2







Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com