Tourisme : hôtels et restaurants souffrent cet été en Anjou


Rédigé par - Angers, le 09/08/2013 - 07:00 / modifié le 09/08/2013 - 17:45


De tous les professionnels du tourisme, restaurants et hôtels sont peut-être ceux qui pâtissent en premier des restrictions de consommation cet été en Anjou. Président de la Chambre des Professionnels Indépendants de l'Hôtellerie de Maine-et-Loire (280 établissements environ), Robert Touchet le constate et le déplore.



Une terrasse bondée. Détrompez-vous, ce n'est pas le cas tous les jours à Angers.
Une terrasse bondée. Détrompez-vous, ce n'est pas le cas tous les jours à Angers.
la rédaction vous conseille
Les responsables du tourisme en Anjou nous ont indiqué la semaine passée qu'hôtels et restaurants souffraient. Vous confirmez ?"

"On fait face à un vrai problème de fréquentation depuis deux-trois ans et cette saison n'échappe pas au constat. La restauration affiche des baisses de chiffre d'affaires de l'ordre de 10 à 20% en fonction des lieux, des établissements, des situations. Le contexte est vraiment difficile."


Que vous disent vos adhérents ?

"Ils parlent de budgets réduits, de tickets moyens à la baisse, d'un nombre de clients en régression ce qui fait inévitablement, en bout de chaine, un chiffre d'affaires moindre. C'est assez dramatique, car en général, c'est bien l'été qu'on engrange pour pouvoir passer l'hiver plus sereinement. Sans cette réserve de trésorerie, je crains pour l'hiver prochain d'autant qu'il ne faut pas négliger les effets de la nouvelle hausse de TVA de 3% attendue pour le 1er janvier prochain."

Existe-t-il des différences selon les niveaux de gamme ?

"En ce qui concerne nos entreprises adhérentes, c'est à dire de trois à dix salariés, le milieu de gamme, la restauration traditionnelle est en forte régression. Tout ce qui est brasserie, bars, guinguettes, la consommation est aussi en baisse. L'hôtellerie ou la restauration de luxe, je ne peux pas me prononcer.

Et au niveau du territoire départemental, observe-t-on des différences ?

"Je pense que le Saumurois et les bords de Loire sont mieux lotis, car ce sont des zones historiquement plus touristiques. Cholet profite, au niveau de l'hôtellerie, de la proximité du Puy du Fou. Quant à Angers, comme d'habitude, c'est un peu le désert l'été. Parce qu'il y a beaucoup de fermetures et parce que la ville n'est pas attractivement tournée vers le tourisme. À part le château."

Comment analysez-vous cette désaffection ?

"Je pense que des clients potentiels, il y en a. Il suffit de se promener un peu ici et là pour s'apercevoir qu'il y a des touristes, des promeneurs, sauf que les terrasses ne sont pas bien garnies. On aurait pu penser que le beau temps favoriserait les choses, sauf que les budgets sont réduits et que les habitudes de consommation changent. Dans l'hôtellerie, le petit déjeuner ou le dîner ne sont plus associés aux réservations. On voit des restrictions sur des petites choses comme ça. L'autre élément d'analyse, c'est que les gens consomment toute l'année et ont réduit le budget qu'il réservait il y a quelques années pour les vacances."

La conjoncture économique y est aussi pour beaucoup, non ?

"Sans doute, mais les gens qui travaillent ont toujours un revenu. Seulement, ils consomment différemment en privilégiant sans doute plus les loisirs. Il y a encore moins de dix ans, aller prendre une glace, une crêpe sur une terrasse, c'était une tradition de l'été. Ce n'est plus vraiment le cas. Il ne faut pas oublier non plus le mauvais temps du printemps. On a aussi chargé la mule en terme d'imposition depuis un an et ça inquiète le consommateur qui a peur du lendemain."







Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Domkat le 09/08/2013 06:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc, selon mr Touchet, la baisse de la fréquentation, c'est la faute de la ville d'Angers qui ne met pas en avant l'offre touristique de la cité, c'est la faute d'Hollande avec les impôts ("on a chargé la mule en terme d'impositions depuis un an"), c'est la faute du mauvais temps, des consommateurs qui ont modifié leurs habitudes...

Et les restaurateurs? Aucune autocritique? C'est bien dommage de ne pas parler des tarifs pratiqués dans certains établissements. Tenez, exemple tout bête, pour u...

2.Posté par rage 49 le 09/08/2013 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec Domkat, ça suffit ces patrons qui s'en prennent toujours aux politiques et de fait refusent tout auto critique. Un peu d'innovation, les consommations changent c'est ainsi, a vous de vous adapter. Les tarifs gonflent, et je ne vous parle même pas des lieux touristiques. En Bretagne manger dans une crêperie est devenu un attrape touriste. Moi je connais une crêperie hors d'Angers hors lieux touristiques qui fonctionne à plein régime cet été et fait de très bonnes crêp...

3.Posté par tary le 09/08/2013 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand les restaurateurs arrêteront de prendre les clients pour des pigeons
les clients reviendront ce qui est loin d'être le cas
allez au restaurant c'est se faire arnaquer tout simplement








Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com