Tous à table ! avec le baby foot à Angers


Rédigé par Cyril SIMON - Angers le Dimanche 26 Octobre 2014 à 10:08


Avec près de 700 licenciés et une trentaine de clubs en France, le baby-foot s'est offert une seconde jeunesse dans les années 2000. Découverte de cette discipline ludique et conviviale avec le SCO Football de Table.



Les licenciés du SCO football de table se réunissent toutes les semaines au gymnase de Belle-Beille.
Les licenciés du SCO football de table se réunissent toutes les semaines au gymnase de Belle-Beille.
la rédaction vous conseille
Finie les parties de baby endiablées entre deux pintes au fond du bar... Aujourd'hui, il faut aller à la salle de sport pour faire chauffer les manettes et entendre les mythiques « pissettes », « roulettes » et autres « gamelles ».

A Angers, les férus de balle ronde se retrouvent au gymnase de Belle-Beille autour des inamovibles tables Bonzini (la meilleure marque, dixit les connaisseurs). Depuis 2007, la Mairie accorde deux permanences par semaine à ce club, affilié au SCO Omnisports depuis le début des années 2000. Le président Eric Lamy se réjouit de cette nouvelle place accordée au « football de table » (politiquement correct oblige) : « Quitter le bar fut une très bonne chose. Avant, les parents hésitaient à venir avec leurs enfants, ou à les laisser jouer seuls. Ils avaient peur de tout ce qu'il y avait à côté, l'alcool et la cigarette notamment. Désormais, on voit plus de jeunes s'inscrire ».

Cette volonté d'afficher « patte blanche » n'est pas anodine. La Fédération Française de Football de Table (FFFT) a l'ambition de devenir un sport, explique le vice-président, Aurélien Neau: « La fédération se bat depuis quelques années. Tout est de plus en plus structuré, au niveau local, régional et national. On a instauré des règles claires au niveau des tenues et du code sportif. Mais on ne voit pas vraiment d'amélioration pour l'instant du côté du ministère des sports ».

L'autofinancement est la règle...

Pourquoi ? « Les hommes politiques ont encore l'image du bar ». Étonnant quand on sait que le billard et les fléchettes jouissent quant à eux de ce précieux sésame. Les conséquences sont lourdes : les clubs ne reçoivent aucune subvention publique de la part du ministère.

La résistance s'organise chez les clubs : chacun s'autofinance grâce aux licences et à la buvette. Rares sont ceux disposant de sponsors. Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que les Angevins s'en sortent très bien. Ces dernières années, cinq jeunes ont intégrés l'équipe de France espoirs, et l'un deux, le fils du président, s'est récemment illustré aux championnats du monde à Nantes, en remportant le titre dans la catégorie espoirs simple.

Au-delà de la performance, chacun retient l'esprit d'équipe et la convivialité de cette discipline ludique, qui se pratique en solo ou en double : « Chacun va à son rythme et répète ses gammes à l'entraînement. On accueille tout type de public, notamment les femmes. Pour la première fois dans l'histoire du club, une féminine s'est inscrite il y a quelques années ». Bref, comme dirait l'autre, les filles et les garçons, à table !

Quelques chiffres

35km/h, c'est la vitesse moyenne de la fameuse balle ronde... qui n'est plus en liège depuis 2007. « Le liège, cela tenait un match et c'était cassé » nous confie un des habitués du club. Ce nouveau modèle est un parfait compromis puisqu’il est en plastique non glissant, et autorise par conséquent tous les styles de jeu, français («pinces », « marteaux », « injections»…) comme étrangers (« main ouverte », « snake »…).

10-12 ans. C'est l'âge minimum à laquelle il est conseillé de s'inscrire. Une vision correcte de la table est nécessaire.

2012. Grâce aux bonnes relations entretenues avec la Mairie d'Angers, cette dernière leur a offert une table neuve en 2012, d'une valeur de 1700 euros.





Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag