Toussaint, cimetières et chrysanthèmes …


Rédigé par - Angers, le 01/11/2011 - 10:05 / modifié le 01/11/2011 - 18:12


En France et dans de nombreux pays, le 1er novembre est traditionnellement le jour réservé aux défunts. Les familles se rendent dans les cimetières pour déposer des fleurs, le plus souvent des chrysanthèmes, et se recueillir quelques instants devant la tombe familiale.



Le cimetière de l'Est à Angers, avant l'arrivée des visiteurs
Le cimetière de l'Est à Angers, avant l'arrivée des visiteurs
la rédaction vous conseille
Triste journée que celle de la Toussaint, d’abord parce cette fête qui se situe à quelques encablures de l’hiver, n’est jamais très belle sur le plan climatique. D’ailleurs dans la culture populaire on parle souvent de « temps de Toussaint », lorsque que le ciel est particulièrement sombre et que la température est basse. Ensuite, parce que la Toussaint est le jour choisi par les familles pour se rendre dans les cimetières, souvent venteux, pour nettoyer et fleurir la tombe de leurs défunts.

La Toussaint est une fête catholique, célébrée chaque année le 1er novembre, depuis le VIIIe siècle, journée au cours de laquelle l’Église catholique romaine honore tous les saints. La Commémoration des fidèles défunts à lieu, pour les catholiques, le lendemain deux novembre. Mais le 1er novembre étant un jour férié, c’est ce jour que choisissent les familles pour se rendre dans les cimetières.

Mais la Toussaint c’est aussi le temps des chrysanthèmes, la fleur choisie pour le fleurissement des tombes depuis le XIXe siècle. Nombreux sont les vendeurs qui s’installent aux entrées des cimetières où sur les marchés voisins pour vendre la précieuse fleur.

Un massif de chrysanthèmes dans un jardin du centre ville d'Angers
Un massif de chrysanthèmes dans un jardin du centre ville d'Angers
Éternel symbole du souvenir, le chrysanthème est à la Toussaint ce que le muguet est au 1er mai, titrait avec justesse ce matin le « Midi Libre », lequel ajoutait que cette année plus de 21 millions de pots seront vendus pour orner les tombes, mais aussi les jardins de ville comme c’est le cas à Angers.

Originaire du Japon, le chrysanthème qui veut dire littéralement « fleur d’or » est le symbole de la famille impériale, laquelle en a même fait son sceau. Pour les Japonais, le chrysanthème est donc une fleur sacrée qui signifie plaisir, bonheur et immortalité. Alors, comment cette fleur a-t-elle pu se retrouver dans les cimetières pour honorer les défunts ?

Tout simplement parce que c’est l’une des seules plantes capable de fleurir en cette saison, l’automne, et surtout de résister au froid. « Le chrysanthème est capable de fleurir jusqu’aux premières gelées », déclarait ce matin un fleuriste à l’entrée d’un cimetière d’Angers. « Il demande très peu d’entretien et ses fleurs aiment beaucoup le soleil ».

C’est donc ce qui fait le succès de cette plante ornementale qui s’écoule par centaines devant les cimetières, chez les fleuristes, mais aussi sur les étals de supermarchés, chacun ayant trouvé là un bon moyen de se faire de l’argent.

Vendus entre 3 et 6 euros pour les plus simples, voire jusqu’à 20 ou 30 euros selon la taille de la plante et le type, la qualité des chrysanthèmes varie surtout selon le lieu d’achat. Les supermarchés qui s’approvisionnent le plus souvent en Hollande commercialisent des plantes forcées qui fleuriront que quelques jours avant de dépérir. Selon son budget et ce que l’on veut en faire par la suite il est donc conseillé de ne pas lésiner sur le prix et se tourner plutôt vers un fleuriste capable de vous vendre une vraie plante d’ornement qui peut ensuite être replantée dans un jardin.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30


cookieassistant.com