Toussaint : un week-end souvent meurtrier


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 25/10/2010 - 17:04 / modifié le 25/10/2010 - 22:28


Voici une tradition dont on se passerait bien : les accidents meurtriers sur les routes du week-end de la Toussaint. La Préfecture de Maine et Loire à Angers, au vu du nombre d’accidents sur les routes du département, appelle à la plus grande prudence, rappelant au passage quelques règles élémentaires de sécurité routière.



Motos et cyclomoteurs payent un lourd tribu sur la route
Motos et cyclomoteurs payent un lourd tribu sur la route
Parce que les jours diminuent et la météo n’est pas toujours clémente, le week-end de la Toussaint reconnu pour ses grands chassés croisés sur les routes est aussi l’un des plus meurtriers de l’année. En Anjou, malgré l’implication constante des pouvoirs publics, le nombre d’accidents reste encore trop élevé, contrairement aux statistiques nationales.

En octobre 2010 le nombre de tués s’élève à 48, alors qu’il y a un an à la même époque il était de 42. « C’est six vies enlevées en plus », déclare-t-on du coté de la Préfecture.

Afin de contraindre les automobilistes à réduire leur vitesse et adapter leur comportement aux conditions de circulation, les contrôles routiers seront renforcés pendant cette période. Par ailleurs, la Préfecture rappelle quelques notions élémentaires de prudence.

Avant de partir il nécessaire de préparer sont véhicule afin qu’il puisse répondre aux conditions hivernales. Les routes sont glissantes et les conditions de luminosité ne sont pas optimum.

A cela s’ajoute le fait que les cyclistes et piétons s’habillent de couleur sombre. Il convient donc de vérifier l’état des pneumatiques et des systèmes de freinage, les balais d’essuie glace, le système de désembuage et les feux de signalisation. Il est conseillé d’allumer ses feux de croisement dès que la luminosité baisse afin de pouvoir être vu par les autres utilisateurs de l’espace public.

Cela n’exclut pas d’adapter sa vitesse aux conditions climatiques et de prévoir une distance de sécurité suffisante entre chaque véhicule, car en automne et en hiver, compte tenu de l’état de la route, les distances de freinage sont souvent plus importantes.

Pour les cyclistes et les piétons, il est recommandé de porte des vêtements clairs et d’utiliser des dispositifs lumineux et réfléchissants afin d’être suffisamment visible. Le port du gilet de sécurité est obligatoire la nuit pour tout conducteur (ou passager) de cycle circulant hors agglomération et, le jour, lorsque la visibilité est insuffisante.

En cette période de brouillard et de pluie les cyclistes et cyclomotoristes sont encore plus exposés aux risques routiers que les autres, ils ne doivent pas négliger leur équipement et notamment porter un casque homologué et des vêtements qui leur assurent une bonne protection en cas de chute.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01


cookieassistant.com