Tout Angers Bouge : Charlène Vieu et le soleil, grands vainqueurs


Rédigé par - Angers, le 27/05/2013 - 07:45 / modifié le 28/05/2013 - 00:02


Combien étaient-ils, ce dimanche 26 mai, sur les bords de la Maine pour la grande fête du sport imaginée par Angers Terre d’Athlétisme ? Plusieurs milliers, mais le nombre est sans importance. Outre l’ivresse de parcourir la ville et ses principaux édifices au pas de course, chacun avait surtout l’occasion de sortir pour profiter enfin du soleil après plusieurs semaines de pluie et de basses températures.



32s 80 , c'est le temps qu'il aura fallu à Charlène Vieu pour escalader et battre le record féminin de la montée Saint Maurice
32s 80 , c'est le temps qu'il aura fallu à Charlène Vieu pour escalader et battre le record féminin de la montée Saint Maurice
la rédaction vous conseille
Les organisateurs de Tout Angers Bouge attendaient bien quelques exploits, il y en a eu comme celui de la jeune Charlène Vieu, recordwomen du défi de la montée Saint-Maurice en un peu plus de 32 secondes ou de Stéphane Nkom vainqueur en 26 secondes et 1 centième, mais ce qu’ils attendaient le plus c’était bien le soleil. Sans lui, les exploits auraient certainement pu être réalisés, mais ils auraient été plus ternes, presque sans saveur.

Imaginons un seul instant que la même fête fut organisée le week-end précédent, celui de la Pentecôte, où la pluie est tombée pendant trois jours sans discontinuer ? « Quand on organise ce type d’événement, on ne maitrise jamais le facteur météo. Mais quand le soleil est là, c’est bien agréable. C’est la clé du succès », déclarait Thierry Moreau, le président du Comité départemental d’Athlétisme, enthousiaste.

Seule trouble-fête, la Maine qui a joué les capricieuses en accumulant toutes les giboulées tombées les semaines précédentes pour inonder les rives et obliger les organisateurs à revoir quelque peu les parcours des trails organisés en matinée. Habitués à longer les bords de Maine par les quais et chemins de rives, les quelque 3500 participants inscrits ont dû emprunter les routes en bitume qui longent la rivière.

« C’est vrai que nous n’avions pas imaginé un seul instant que le niveau de la Maine pourrait être aussi élevé à cette période de l’année. Nous avons donc été contraints d’annuler l’initiation à l’aviron et une partie des sports nautiques prévus au départ de la Cale de la Savatte. Mais tout le reste s’est déroulé sous un soleil radieux, on ne va pas s’en plaindre », expliquait Michel Houdbine l’adjoint aux Sports.

Le Maire, Frédéric Béatse, qui participait comme d’habitude à la course des familles avec ses enfants, semblait s’en être à peine remis. Non, c’était encore le soleil qui lui avait donné quelques rougeurs, comme bon nombre de spectateurs qui profitaient enfin de ses rayons, au risque de prendre une couleur « écrevisse en sortie de cuisson ».

Quant au champion d’Europe Jimmy Vicaut qui arborait un tee-shirt de la célèbre marque de sports aux trois bandes laissant deviner une pin-up dénudée, il était plutôt ravi de passer une journée à Angers. « Il y a beaucoup de monde ici et une bonne ambiance. Je reviendrai l’année prochaine si vous m’invitez », déclarait-il après avoir effectué, en trottinant, la montée Saint-Maurice, pour accompagner quelques jeunes sportifs. Pour éviter de se blesser, il n’a pas osé se mesurer au champion de la spécialité, le titulaire du SCO Athlétisme, Stéphane Nkom, lequel a monté quatre à quatre les marches, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

« Vous êtes venu avec beaucoup de gentillesse et de disponibilité. Vous êtes le bienvenu, cette ville vous est ouverte », déclarait le maire en lui remettant quelques cadeaux souvenirs.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Bouvier le 27/05/2013 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé ce commentaire a été modéré pour non respect de la charte éditoriale du site www.angersmag.info.















Angers Mag