Tramway : une subvention de 25 M€ de l'Etat pour la construction de la ligne B


Rédigé par - Angers, le 19/12/2014 - 07:28 / modifié le 19/12/2014 - 07:28


Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a annoncé jeudi matin qu'une subvention de 25,11 M€ était octroyée à l'Agglo d'Angers, dans le cadre du plan de financement de la ligne B du tramway, dont l'enveloppe globale est estimée à 245 M€.



Tramway : une subvention de 25 M€ de l'Etat pour la construction de la ligne B
la rédaction vous conseille
C'est Noël avant l'heure pour les élus des collectivités angevines. Après l'annonce, en début de semaine, de l'éligibilité des quartiers de Monplaisir et Belle-Beille aux financements de l'Agence nationale de renouvellement urbain (Anru), ils ont appris ce matin, de la voix de Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, que la ligne B du tramway -projet porté par l'Agglo- serait subventionnée par l'Etat à hauteur de 25,11 M€.

Impossible de ne pas y voir autre chose qu'une simple heureuse coïncidence, puisque ladite ligne doit relier, à l'horizon 2019-2020, les quartiers de... Monplaisir et Belle-Beille. "Le grand écart incompréhensible" de l'Etat, dénoncé dans nos colonnes par la 1ere adjointe au maire d'Angers, Michelle Moreau, au sujet des Réseau d'éducation prioritaire se trouve dons un peu atténué par cette annonce, assez inespérée en temps de rigueur budgétaire.

"A vrai dire, c'est exactement le montant prévu dans notre plan de financement et que nous annonçons dans les réunions de concertation", avance Bernard Dupré (MoDem), Monsieur transport à l'agglo, qui se réjouit de "cette excellente nouvelle".

"C'est exactement le montant prévu dans notre plan de financement et que nous annonçons dans les réunions de concertation". Bernard Dupré

Une nouvelle à laquelle il convient d'associer, comme pour le dossier Anru, l'ancienne équipe aux commandes de l'agglo. "A la fin du mois de septembre, le ministère nous a adressé un courrier pour savoir si la collectivité confirmait sa candidature à l'appel à projet déposé à l'automne 2013 et quelles étaient les évolutions éventuelles par rapport au dossier initial", explique Bernard Dupré.

Si l'équipe réunie autour du président de l'agglo, Christophe Béchu, a bien évidemment modifié le parcours du tracé initial, "elle s'est appuyée en grande partie sur le travail fait l'an passé, en l'affinant et en redéfinissant les enjeux", complète l'élu MoDem.
Pour rappel, l'Etat avait lancé en 2013 un appel à projets pour le financement des transports urbains avec les produits espérés de l'écotaxe, avec le retentissement que l'on sait.

C'est désormais essentiellement l'augmentation de la taxe diesel qui financera ces projets structurants. 99 seront ainsi subventionnés au gré du territoire français, le tramway d'Angers étant le 3e mieux loti, mais aussi l'un des plus importants.

La création d'un groupement d'achat pour alléger les coûts à la charge de la collectivité ?

Reste que du point de vue comptable, c'est une excellente opération pour les finances de la collectivité. Aux quelque 25 M€ annoncés par le ministère, il faut en effet ajouter le million d'euros par kilomètre promis par la Région des Pays de la Loire, soit à peu près 10 M€ de subvention régionale. Des sommes qu'il faut retrancher à celle, globale, de la ligne B, estimée à 245 M€.
Satisfaisant ? "Oui, mais nous espérons encore abaisser le coût à la charge de l'agglo", poursuit Bernard Dupré. "La ligne A avait bénéficié d'une enveloppe restreinte de la part de l'Europe. Nous avons entamé une démarche auprès d'elle, après les annonces faites il y a quelques mois concernant le financement des grandes infrastructures sur le continent, notamment en matière de transports".

C'est un travail en cours, comme celui de "création d'un groupement d'achat, avec d'autres collectivités, concernant le matériel roulant, afin d'avoir une puissance plus importante lorsque l'on va passer nos marché", précise Bernard Dupré. Un enjeu important, puisqu'il pourrait faire économiser à la collectivité "entre 8 et 10 M€".

Une nouvelle ligne à ajouter au courrier des élus au Père Noël ?

Un calendrier "tenu"

Les réunions de concertation sur la ligne B du tram prendront fin en même temps que l'année. Les premiers mois de 2015 seront consacrés aux études d'insertion sur le parcours du tram -qui traversera La Maine à l'aide d'un nouveau pont, estimé à 10 M€- avant que le conseil d'agglomération ne valide, ou non, une décision définitive au mois d'avril. Charge ensuite au préfet d'annoncer la Déclaration d'utilité publique, avant les procédures de mise en marché inhérentes à ce type de projet.
Le début des travaux est espéré fin 2016, et la mise en service de la ligne B, fin 2019.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com