Très Tôt en Scène, une célébration du spectacle vivant


Rédigé par Julie MILLIET - Angers, le Vendredi 24 Mars 2017 à 18:41


Jusqu’au 8 avril, la culture est mise à l’honneur au Château du Plessis Macé : le public y découvre divers spectacles, entre propositions d’amateurs, d’étudiants et de professionnels, dans le cadre du festival Très Tôt en Scène. Nous y étions au milieu de jeunes spectateurs mercredi pour le spectacle "Euréka" de la Cie Monsieur Barnabé.



"Euréka", le spectacle de la Compagnie Monsieur Barnabé. Crédit photo : Antoine Huchin.
"Euréka", le spectacle de la Compagnie Monsieur Barnabé. Crédit photo : Antoine Huchin.
la rédaction vous conseille
C’est en jouant au roi du silence que le public entre dans une salle curieuse. Des petites lumières en forme de fleur les attendent sur le sol à l’entrée de la pièce, des fils verts lumineux ornent les murs et une sorte de grosse orgue métallique trône en fond de scène. Les spectateurs peuvent prendre place sur les sièges habituels comme sur la scène : des coussins sont prévus à cet effet.

Cela annonce la liberté, celle de pouvoir participer au spectacle en laissant aller ses émotions, sans filtre, sans gêne. Euréka -un des spectacles présentés au Festival Très Tôt en Scène- est un moment d’éveil musical très étonnant de 35 minutes, pour les enfants, à partir d’un an. Le silence s’installe lorsque la lumière s’éteint et une espèce de bonhomme bizarre - presque un monstre- apparaît. Quelques babillages inquiets se laissent entendre mais ce dernier rassure rapidement son auditoire : il envoie des bisous volants à chaque petit cri craintif.
"Certains contemplent ce moment onirique et d’autres abandonnent leur tête au rythme des pulsations"
 
Le but du gentil monstre, interprété par Monsieur Barnabé, est de faire découvrir la musique électronique aux plus jeunes et montrer à leurs parents que ces derniers peuvent être réceptifs à n’importe quel art. C’est une sorte d’initiation éducative. Pour retenir l’attention, la technique d’approche doit être douce et ludique ; c’est ainsi que des bruits électroniques rentrent en contact avec des lumières colorées.

L’étonnant bonhomme est en fait un chef d’orchestre créant une composition sonore et visuelle. A chaque nouvelle minute, bruits et jeu de lumière s’intensifient, avant d’offrir un véritable concert de "Trancegoa", très apprécié par les petits visiteurs. Certains contemplent ce moment onirique et d’autres abandonnent leur tête au rythme des pulsations –accompagnés par l’enthousiasme de leurs parents redevenant candides.
 
La compagnie Barnabé réussit alors son pari de faire découvrir la musique électronique aux enfants, tout en les séduisant, mobilisant leurs sens et laissant aller cours à leur imagination. A la fin, le goûter est attendu mais les yeux, eux, sont nourris d’étoiles. Peut-être que de nouveaux amoureux de la culture sont nés grâce à l’événement.

Très Tôt en Scène, c'est quoi ?
Chemin faisant, le festival Très Tôt en Scène est devenu l'un des événements "phares" du printemps culturel angevin. Créé en 1999, organisé par l’EPCC Anjou Théâtre et accueillis par le Château du Plessis Macé, il ouvre ses portes cette année jusqu’au 8 avril. Le désir principal de ses concepteurs est de faire découvrir la culture au grand public, petits comme grands, ainsi que de mettre en valeur professionnels et amateurs. C’est exactement ce qu’a vécu la Compagnie Barnabé en présentant Euréka. Accueilli pour une nouvelle création et ses représentations, le collectif rayonnera au-delà du festival. De même pour le festival Art T Fac, qui mettra à l’honneur, le 1er avril, des initiatives étudiantes, notamment celles des étudiants de l’UCO, du Conservatoire ou de l’ESSCA.
 
Très Tôt en Scène, ce sont d'abord des journées consacrées, en deux temps, à la sensibilisation des scolaires : ateliers découvertes le matin et visites théâtralisées l’après-midi. Et c'est, le soir venu, un festival grand public mêlant des spectacles divers. A sa création, c’est principalement le théâtre qui était à l’honneur mais d’autres disciplines artistiques sont désormais mises en avant : la danse pour les spectacles de clôture, le conte avec la Compagnie OeilduDo qui présentera De l’épidémie à la grève d’Octave Mirbeau, ou encore la musique avec  la pratique du luth.

Pour en savoir plus : www.chateau-plessis-mace.fr/programmation-2017












Angers Mag












Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03