Très tôt en scène... le théâtre sur un plateau au Plessis-Macé


Rédigé par - Angers, le Jeudi 12 Mars 2015 à 07:00


Scolaires, jeune public, découverte, compagnies amateures ou professionnelles... pour sa 17e édition, qui se déroulera du 13 mars au 4 avril, le festival Très Tôt en Scène renouvelle une formule qui a fait son succès, éveillant les consciences de comédiens et/ou spectateurs tout en explorant la matière théâtrale. Petit tour d'horizon.



"Couple ouvert à deux battants", sera donnée par le théâtre du Rif le vendredi 20 mars, au château de Plessis-Macé.
"Couple ouvert à deux battants", sera donnée par le théâtre du Rif le vendredi 20 mars, au château de Plessis-Macé.
la rédaction vous conseille
On peut être gourmand et gourmet. En cuisine comme dans beaucoup d'autres choses. Et ce ne sont pas les responsables du festival Très Tôt en Scène -porté par l'EPCC Anjou Théâtre- qui diront le contraire.

Pour sa 17e édition, l'événement théâtral du printemps (il se déroule du 13 mars au 4 avril) propose ainsi une carte complète de ce qui fait le sel du théâtre, ouvrant son plateau au plus grand nombre -scolaires, comédiens amateurs ou professionnels- en ne cédant rien sur la qualité. C'est le fragile équilibre de Très Tôt en Scène, en même temps que sa raison d'être.

Et les festivaliers jouissent, comme chaque année depuis 1999, d'un écrin à nul autre pareil pour aimer le théâtre : le château du Plessis-Macé. Allez, lever de rideau et présentation du rendez-vous en trois actes... 

Découverte de la pratique théâtrale

C'est l'ADN de Très Tôt en Scène : accompagnés par la compagnie Omi Sissi, quelque 2000 collégiens du département vont avoir une nouvelle fois l'occasion de se frotter à la pratique théâtrale. Au-delà de l'intérêt pour les adolescents de découvrir l'envers du décor, de tester leur talent de comédien ou de dialoguer avec eux, ce temps fort du festival revêt un véritable enjeu pour les "théâtreux" : "Très Tôt en Scène, c'est une école du comédien autant qu'une école du spectateur", indique le dossier de presse du rendez-vous. Eh oui ! Les élèves d'aujourd'hui sont les spectateurs de demain, ce qui est loin d'être anodin quand on sait les difficultés que rencontrent les théâtres à attirer de jeunes adultes dans leurs représentations... Initiation, représentation et visite théâtralisée du patrimoine seront ainsi au programme de chaque collégien.

Le samedi 14 mars, la compagnie La Galerie donnera le "Caligula" d'Albert Camus. Photo Fred Rewerski
Le samedi 14 mars, la compagnie La Galerie donnera le "Caligula" d'Albert Camus. Photo Fred Rewerski
La programmation

Au total, la programmation regroupe une quinzaine de propositions de compagnies amateurs, professionnelles ou étudiantes. C'est désormais presque une tradition, le théâtre universitaire aura son rendez-vous, le samedi 21 mars, avec quatre pièces présentées par Les Tréteaux de l'Université d'Angers ou la troupe Les Trois Coups (la Catho d'Angers), dans quatre lieux différents : le théâtre du Champ de Bataille, la scène de répétition du Quai, l'espace culturel de l'Université d'Angers et le château du Plessis-Macé. Voilà pour les comédiens en devenir.

Les compagnies professionnelles seront également de la partie, avec un prof exigeante et curieuse. Qu'en retenir ? Les deux propositions jeune public des mercredi 18 mars et 1er avril, par les compagnies Messieurs, messieurs et Gaïa, mais également les deux représentations de la compagnie Mêtis, le jeudi 26 mars : les comédiens interprètent "Ce que j'appelle oubli", un texte de Laurent Mauvignier, à qui l'on doit également l'indispensable "Des hommes" (éd. de Minuit), sur le thème trop rare de la Guerre d'Algérie.
A noter, aussi, le vendredi 20 mars, les Angevins du théâtre du Rif, et leur "Couple ouvert à deux battants" de Dario Fo et Franca Rame ; et un final (le samedi 4 avril) que l'on espère en apothéose avec la sortie de fabrique de la compagnie L'Horlogerie, puis "C'est un métier d'homme", ouvrage collectif de L'Oulipo.

Côté "amateur", on regardera de près l'adaptation du "Caligula" de Camus, par la compagnie La Galerie, tout en vous invitant à vous rendre, le samedi 4 avril, à la journée dédiée à la pratique amateur, "'Comme sur un plateau". Enfin, on souhaite par avance un joyeux anniversaire à la Ligue d'improvisation angevine (Lima), qui fêtera notamment ses 20 ans les vendredi et samedi 27 et 28 mars. Au programme, le Deux (deux pièces en deux actes de 30 minutes), le concept de Maxime Dufresne (improvisation longue en deux temps), et le catch d’import, avec, évidemment, les classiques Cabaret et Match d’improvisation... (pour ces deux soirées, les réservations se font uniquement au 06.64.13.78.70 ou sur le reservation@lima.asso.fr .

L'esprit festival

Transformer le château du Plessis-Macé en salon, impossible ? Apparemment non ! Pour prolonger le plaisir et les échanges autour du théâtre, le festival aménage le cœur de la vénérable enceinte "avec du mobilier, des décors et des accessoires venus de nombreuses pièces passées et des réserves du Nouveau Théâtre d'Angers (NTA)".
Dans le même ordre d'idées, Très Tôt en Scène, en partenariat avec la librairie Lhériau, donnera accès aux textes de théâtres, à travers un large choix de "textes des spectacles, classiques et œuvres plus confidentielles, mis en vente durant le festival"

La programmation complète, c'est iciRenseignements et réservations au  02.41.32.63.27 ou au 02.41.81.41.18 et sur reservations@chateau-plessis-mace.fr




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com