Triathlon d’Angers : les sportifs n’ont même pas eu peur de la canicule


Rédigé par - Angers, le 22/07/2013 - 08:33 / modifié le 22/07/2013 - 23:10


Il fallait être un peu fou pour s’élancer hier, alors que le thermomètre atteignait des records, sur les parcours du 6e Triathlon d’Angers. Malgré le soleil ils étaient 1500 triathlètes à participer, ce week-end aux manches du Championnat de France de la spécialité et aux épreuves pour non-licenciés.



la rédaction vous conseille
Il fait vraiment chaud, j’étais à deux doigts d’abandonner », disait hier Julien, un participant pourtant solidement entrainé, le visage aussi rouge qu'une écrevisse tout juste sortie du bouillon. « Je participe à beaucoup de triathlons, mais ça fait longtemps que je n’ai pas couru sous une telle chaleur ».

À la limite de s’effondrer, Julien a quand même rempli son contrat sportif, celui d’avoir réussi à effectuer, malgré un mercure qui venait de dépasser les 30°, les 750 m de natation dans la Maine, 20 km de vélo dans la Doutre (3 boucles de 7 km) et les 5 km, sur les bords de Maine à l’ombre des grands arbres qui bordent la rivière. Un programme costaud tout de même, surtout en cette journée caniculaire.

Dix épreuves, dont plusieurs comptaient pour le Championnat de France de Triathlon (demi-finales Nord du Championnat de France des clubs de D3 et à et une manche du Championnat de France des clubs de D2) furent disputées pendant ces deux jours de compétition, samedi 20 et dimanche 21 juillet.

« C’est une épreuve qui monte en puissance et en qualité, chaque année nous avons environ 20% de participant en plus, la Fédération Française nous faisant confiance pour organiser les épreuves classées », déclarait samedi Benjamin Poggi, président de la section triathlon de l’ASPTT d’Angers au micro d’Angers Télé. « Les athlètes qui participent apprécient la qualité de l’organisation. Ils viennent d’Angers et de la région des Pays de la Loire. En plus des courses pour licenciés, à Angers nous avons la particularité d’accueillir des coureurs non licenciés ».

Sur le plan canicule, les organisateurs avaient mis en places le dispositif conseillé par la Fédération. Ainsi, selon la température de l’eau, les participants pouvaient nager sans combinaison, les ravitaillements en eau étaient renforcés sur le parcours vélo, idem pour la course à pied avec en plus deux brumisateurs géants sous lesquels les coureurs pouvaient passer pour se rafraichir. Ils furent très utilisés ce dimanche après-midi.

Mais une vingtaine de secouristes de Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme étaient positionnés tout le long du parcours, prêts à intervenir en cas de besoin. Et comme on pouvait aisément le prévoir sous une telle température, les secouristes ont dû intervenir 80 fois pour porter secours à des athlètes victimes de malaises, sans gravité.

Les résultats de l’édition 2013 : www.triathlonangers.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par adelmoncet le 22/07/2013 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on atteindra bientôt le niveau de connerie du Vendée globe : la seule course qui ne respecte aucune des normes en vigueur ! Ceci dit, la normalité en anjou, vous pouvez toujours la chercher !















Angers Mag