Un 14 Juillet à la gloire du Roi René. Osé !


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 16/07/2009 - 07:23 / modifié le 16/07/2009 - 07:27


Étonnante la décision de la Ville d’Angers, de dédier son traditionnel feu d’artifice du 14 Juillet au Roi René. Certes l’Anjou fête cette année, avec faste, le 600ème anniversaire de celui que l’on nomma le « Bon Roi René ». Mais de là en faire le personnage d’une journée républicaine il y a un grand pas que la municipalité angevine a franchi sans complexe.



La statue du Roi René à Angers
La statue du Roi René à Angers
Fallait-il dédié le feu d’artifice du 14 Juillet 2009, à René d’Anjou, Roi de Provence, personnage historique et emblématique d’Angers, là est la question ? Il est vrai que bon nombre d’angevins, bouche bée devant la qualité du spectacle pyrotechnique offert par leur municipalité, n’ont pas pensé un seul instant, que l’avant-veille, il y a 220 ans, un certain Camille Desmoulins était monté sur une table pour haranguer la foule et l’inciter à prendre les armes contre le gouvernement du roi Louis XVI.

Le 14 Juillet 1789, une foule importante marchait vers la Bastille, alors prison, pour la prendre d’assaut. Cette date importante dans l’histoire de France, marque le début d’une révolution qui fera tomber beaucoup de têtes, celles du Roi en place, de sa famille et d’une partie de la noblesse. C’est la fin d’une longue période monarchique dans notre pays. Depuis, le 14 Juillet est devenu une Fête Nationale, où tous les symboles républicains sont mis en avant, mais rarement ceux de la royauté, les deux étant, par principe, antinomiques.

Oui mais, à Angers, on fête depuis le début de l’année, le 600ème anniversaire du Bon Roi René, un souverain particulièrement remarquable qui fit beaucoup de bien partout où il gouverna. N’empêche qu’un Roi, fut-t-il de Naples ou de Provence, reste un monarque, et le plus raisonnable aurait été de ne pas en dresser le portrait, le jour même de la plus importante des fêtes républicaines.

Si ce fait marquant est presque passé inaperçu, le 13 Juillet sur le quai Tabarly, à Angers, les puristes n’auront certainement pas apprécié et peut-être ont-ils boudé ce spectacle racontant l’histoire de René d’Anjou. En d’autres temps, s’il ne s’agissait pas d’un banal feu d’artifice, au cours duquel la royauté est brièvement évoquée, l’affaire aurait pu faire débat. Fort heureusement la plupart des angevins, certainement un peu fâchés avec l’Histoire, ont surtout apprécié la soirée, qu’elle soit Républicaine ou Royaliste. Alors tout va bien.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01


cookieassistant.com