Un Festival intense et passionnant


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 12/07/2010 - 08:15 / modifié le 13/07/2010 - 09:36


Le 61ème festival d’Anjou à baissé le rideau sur le site de la Perrière, à Avrillé, près d’Angers, samedi soir, après une ultime représentation et la remise des prix des Compagnies. Comme les années précédentes tous les spectacles ont fait le plein, grâce à une programmation de qualité et une météo exceptionnelle.



Des membres de l'équipe technique et administrative, véritables chevilles ouvrières du Festival d'Anjou
Des membres de l'équipe technique et administrative, véritables chevilles ouvrières du Festival d'Anjou
la rédaction vous conseille
Même sans création, ce qui fut le cas cette année, le Festival d’Anjou fait désormais le plein de spectateurs et parfois même dès l’ouverture des réservations. La 61ème édition n’a pas échappé à la règle. Malgré deux changements, les spectateurs angevins et d’ailleurs se montrent des passionnés de théâtre et le directeur artistique, Nicolas Briançon, s’impose désormais comme le véritable chef d’orchestre de ce festival, second en France après Avignon.

Avec 21 représentations et plus de 22 000 spectateurs le Festival d’Anjou a su trouver sa vitesse de croisière. Avec ou sans création la programmation concoctée par le Directeur Artistique et son équipe a suffit, une fois de plus, à retenir l’attention du public et faire en sorte qu’il vienne nombreux à chaque représentation.

« On a eu un festival intense cette année, très prenant, avec des moments passionnants et merveilleux que nous sommes heureux d’avoir partagé avec vous », disait Nicolas Briançon, lors de la dernière représentation, samedi soir. « Je suis toujours ému lors de la dernière représentation. Cette année, le bilan est très satisfaisant puisque nous avons fait le plein tous les soirs. Ça prouve que les spectateurs sont très sensibles à ce que nous leur proposons », confiait le Directeur Artistique avant cette dernière.

Même le Jury de professionnel, invité pour décerner les prix des compagnies a été sensible à la qualité de ce Festival. « On a été extrêmement bien accueillis, bien nourris et je veux surtout parler de nourriture théâtrale et culturelle. Merci pour cette semaine intense, riche, variée », disait Virginie Effira, la porte parole du Jury, lors de la remise des prix. « Nous avons eu cette année un jury de toute beauté, ce n’est pas un point de détail, et surtout exigeant, investi et passionné, ce qui permet d’élever chaque année la qualité de la programmation », ajoutait à son tour le Directeur Artistique.

Nicolas Briançon n’a pas manqué de saluer l’équipe qui l’entoure depuis plusieurs années. « Les personnes les plus importantes sont les équipes techniques et les équipes administratives qui gèrent au quotidien les difficultés d’un festival comme celui-là. Je les remercie de leur travail, de leur talent, de leur investissement, de leur extraordinaire énergie déployée tous les jours, pour faire en sorte que chaque spectacle se déroule du mieux possible. » Il a également salué l’équipe de jeunes hôtesses qui accueille le public tous les soirs, avec sourire et efficacité.

Le festival 2010, organisé pour la première fois par l’EPCC Anjou-Théâtre est bel et bien terminé, place désormais au 62ème, l’an prochain.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag