Un M survolté, au sommet de son art à Angers


Rédigé par Jone - Angers, le Vendredi 5 Mars 2010 à 15:45


Le concert de Matthieu Chedid, alias « M », à Angers, ce jeudi 4 Mars, avait tout l’air d’un événement. Bouchons aux abords de la salle Amphithea, parking saturé, foule massée aux barrières d’accès… tous les ingrédients d’un concert qui s’annonçait plutôt bien.



Un M survolté, au sommet de son art à Angers
la rédaction vous conseille
« M », tout le monde attendait son retour. Six années sans album personnel, mais avec de nombreuses collaborations, notamment avec Vanessa Paradis. « M » nous a fait l’honneur de faire une halte à Angers, salle Amphithea pour sa tournée française, suite à la sortie de son 4 ème album « Mister Myster ».

Matthieu Chedid, « M », « Mister Myster », toujours aussi virtuose lorsqu’il a une guitare à la main, est, pour toute la tournée, entouré de son frère Joseph à la guitare, voix, piano et de sa sœur Anna au chœur et piano. D’ailleurs, cet album c’est tout le clan Chedid qui l’a créé et mis en place… avec Louis au mixage et Emilie aux images vidéo.

Certains spécialistes disaient que « M » s’était assagi et serait moins démonstratif pour cette tournée… et bien qu’on se le dise « M » est bel et bien fidèle à son image de show man… Une vraie bête de scène qui a servi à ses fans angevins ou d’horizons plus lointains, un set inoubliable.


Un Chedid époustouflant.

Un M survolté, au sommet de son art à Angers
En concert, « M » saute, crie, tire la langue, fait pleurer, rugir sa guitare… se met à faire le tour de la salle. S’arrête au milieu de la foule joue de la guitare devant un très jeune enfant qui le dévore des yeux… tout comme les 5000 spectateurs.

C’était un concert hier soir ? Non, un vrai spectacle, grandiose… comme à son habitude.

« M » est un artiste à part entière, qui a su créer sur cet album, et en concert une alternance d’ambiances musicales, de couleurs et de tonalités… passant sans complexe d’un morceau sur vitaminé à un titre plus intimiste. « M » maitrise comme personne l’arrêt total du morceau en cours pour faire une chevauchée de riffs , dans des solos comme sur le titre « ça sonne faux » qui a enthousiasmé et laissé rêveur bon nombre d’entre nous…

Rêveur, après trois rappel, c’est le mot qui qualifie les quelques fan ou simples spectateurs qui ont pu fouler la scène de la salle angevine, l’artiste ayant invité le public à le rejoindre sur scène pour terminer en apothéose un concert qui restera, c’est sûr, gravé dans les mémoires de ceux qui y ont eut la chance d’y participer.












Angers Mag