Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Un bon nul du SCO à Istres


Rédigé par - Le Samedi 2 Février 2013 à 08:42


Une semaine après sa victoire face à Arles-Avignon, le SCO retrouvait un autre club du Sud : Istres. Un voyage périlleux chez un adversaire en quête de points. Battus au match aller à Jean-Bouin en août, les hommes de Stéphane Moulin ramènent le point du nul (0-0). Un bon résultat avant d'aller à Guingamp mardi en match en retard de la 21e journée.



Un bon résultat pour le SCO avant son déplacement à Guingamp (photo Pierre Minier / Ouest Médias)
Un bon résultat pour le SCO avant son déplacement à Guingamp (photo Pierre Minier / Ouest Médias)
Les journées passent et les Angevins restent dans le coup pour le podium qui désignera les trois équipes qui iront faire un tour à l'étage au-dessus la saison prochaine. Certes, avec cinq équipes se tenant en 4 points en haut du classement de la Ligue 2, il convient d'être prudent et prendre les matchs un par un sans trop se plonger dans les calculs, comme se plaisent à le répéter les dirigeants angevins.

Mais le fait est là. Au retour d'Istres, Angers occupe la 5e place avec 37 points, deux de moins que Guingamp, et trois de Caen qui, si le championnat s'arrêtait là, accompagnerait donc Monaco et Nantes en Ligue 1. On comprend l'enjeu du match qui attend les joueurs du SCO mardi prochain chez les Guingampais au delà d'un certain esprit de revanche : il ne faut pas oublier que les Guingampais étaient venus s'imposer à Angers (2-0) le 10 août dernier pour le compte de la 3e journée de championnat.

Depuis, les hommes de Stéphane Moulin ont montré qu'ils avaient des ressources et aussi qu'ils savaient voyager. Ils l'ont encore prouvé hier soir à Istres où Stéphane Moulin avait décidé de titulariser dès le coup d'envoi Jean-Pierre Nsamé à la pointe de l'attaque des blanc et noir.

La première occasion du match était angevine avec une frappe de El Jadeyaoui qui n'inquiétait guère le gardien adverse (7e). Cinq minutes plus tard (12e) un tir de Keserü, excentré sur la gauche de la surface passait à côté du but. Les Angevins étaient là pour jouer les coups à fond. Leurs adversaires aussi puisqu'à la 32e minute un tir de Boulaya, qui parvenait à s'infiltrer dans la surface, passait à gauche du but de Malicki.

La plus belle occasion de cette première période devait cependant être à mettre au crédit des Angevins. C’était encore une fois Claudiu Keserü qui se montrait dangereux sur coup-franc. Sa frappe précise des 25 mètres s'écrasait sur la barre de Petric (33e). Quelques minutes plus tard, un centre d'El Jadeyaoui trouvait la tête de Nsamé mais le jeune angevin ne réussissait pas à tromper le portier adverse. Les coéquipiers de Malicki dominaient. Pour preuve, la formation istréenne n'obtenait son premier corner qu'à la 42e minute. Les deux équipes regagnaient le vestiaire sur un score nul et vierge.

A la reprise, les Istréens repartaient timidement à l'attaque. Ainsi Yahia Chrif (56e) tentait une frappe lointaine que Malicki maîtrisait sans trop de problèmes. Stéphane Moulin faisait rentrer Doré à la place de Nsamé (59e) puis Ravet à la place de Diers (70e), mais ces changements ne bouleversaient pas la physionomie du match. A la 72e, une frappe de Nimani obligeait Malicki à se détendre pour empêcher les Provençaux de prendre l'avantage, mais le score devait en rester là et ce 0-0 semblait finalement satisfaire les deux parties.

Hier matin sur l'Equipe.fr Olivier Pickeu, le manager général du SCO expliquait : « Notre objectif est de faire mieux que la saison dernière. Mais si les ténors, les équipes programmées pour monter font des erreurs.... ». Angers ne manquera sans doute pas d'en profiter. En tout cas, le club du président Chabane n'a pas commis d'erreur à Istres.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur