Un bonnet d’âne pour le ministre


Rédigé par - Angers, le 03/03/2012 - 19:25 / modifié le 03/03/2012 - 20:51


Même s’il n’est pas ministre de l’Éducation Nationale, Marc LAFFINEUR secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense et aussi maire d’Avrillé, une commune proche d’Angers, a reçu ce matin un immense bonnet d’âne de la part de parents d’élèves qui entendent par cet acte symbolique dénoncer la politique du gouvernement en matière d’éducation.



Les parents d'élèves devant la mairie d'Avrillé, ce samedi matin
Les parents d'élèves devant la mairie d'Avrillé, ce samedi matin
la rédaction vous conseille
Depuis plus de deux mois, les parents d’élèves de 25 écoles de Maine et Loire manifestent leur mécontentement envers le gouvernement FILLON et plus particulièrement le ministre de l’Éducation Nationale Luc CHATEL. En cause : la suppression programmée par l’inspection académique de Maine et Loire d’une soixantaine de postes d’enseignants et de RASED (Réseau d’Aides Spécialisées aux Enfants en Difficultés), laquelle se traduit par des fermetures de classes.

Une situation inadmissible pour les parents qui voient dans cette initiative gouvernementale une dégradation de l’école publique. Après les manifestations à Angers et les occupations des écoles concernées, ils multiplient les actions pour tenter de faire revenir le gouvernement en place sur sa décision et alerter les candidats à la présidentielle. Dernièrement ils ont fait remettre une motion au candidat centriste et ancien ministre de l’Éducation François BAYROU, lors de son passage à Angers.

De même le Maire d’Angers, Frédéric BEATSE a envoyé une lettre au ministre de l’Éducation pour lui faire part de la situation. Mais rien n’y fait. Plus motivés que jamais, regroupés en collectif, les parents d’élèves n’entendent pas lâcher prise, surtout en période électorale.

Ce matin ils s’en sont pris au Secrétaire d’État Marc LAFFINEUR, en déposant devant sa mairie, un immense bonnet d’âne, dans le style de celui que les enseignants utilisaient au siècle dernier pour coiffer les cancres de leur classe. « Nous entendons par cette action dénoncer la politique du gouvernement en matière d'éducation. Nous exigeons zéro suppression de poste d’enseignants dans les écoles publiques d’Angers et du Maine et Loire », ont déclaré les représentants du collectif Angevin.

« Pour nous, les suppressions de postes et les fermetures de classes sont le fruit de la politique du chiffre de ces dernières années qui, appliquée à l’Éducation Nationale n’a fait que creuser les inégalités sociales dans l'accès à l'éducation », poursuivent les parents d’élèves. « C'est sciemment que le gouvernement sacrifie une partie de la population ».

Selon ces derniers le gouvernement FILLON va à contre sens d’un rapport de l’OCDE, daté du 9 février 2012 intitulé : « Equité et qualité dans l'éducation. Comment soutenir les élèves et les établissements défavorisés », lequel démontre l’intérêt d’investir dans l’éducation tant sur le plan social que sur le plan économique.

Ce même rapport contredit l’idée communément admise que l’éducation coûte trop cher en précisant notamment qu’il est rentable d'améliorer l'équité et de réduire l'échec scolaire. « A l’opposé de votre politique, l’avis des experts internationaux rejoint donc le vécu des élèves, des enseignants et des parents d’élèves », affirment les parents en s’adressant au ministre.

Ils demandent donc au gouvernement de renoncer à toutes les suppressions de postes et aux fermetures de classes afin de garantir, dans le Maine-et-Loire comme ailleurs, le maintien et l'amélioration de l'encadrement des élèves, le maintien et le renforcement de l'effectif des enseignants du RASED et surtout l'abandon de la politique aveugle du non-remplacement d'un enseignant sur deux qui part en retraite. Seront-ils entendus, ce n’est pas si sûr. Mais les parents d’élèves, très remontés, n’ont pas l’intention d’en rester là.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com